Poupées indiennes

 |   |  274  mots
Les Kachinas sont des représentations des esprits de la mythologie indienne d'Amérique du Nord. Tajan en propose une trentaine. Le plus grand ensemble de ces poupées dispersé depuis longtemps. A des prix élevés.

Hervé Naudy est expert en art premier, notamment indien. Il a rarement eu l'occasion de mettre en vente autant de Kachinas lors d'une même vacation, car ces poupées, rares et chères - les fortunes américaines les achètent à prix d'or pour les donner ensuite aux musées friands d'objets ethniques locaux - se dispersent en général à l'unité, voire en paire, rarement plus.

Cette fois ce sont une trentaine de Kachinas qui sont proposées via Tajan, un ensemble rare et ancien dont les estimations s'échelonnent de 3.000 à 15.000 euros chaque mais qui devraient s'adjuger davantage. Les Kachinas sont des représentations des esprits de la mythologie indienne, essentiellement des tribus Hopi et Zuni du Sud Ouest de l'Amérique du Nord, Arizona et Nouveau Mexique principalement. Ces poupées forment le lien entre le visible et l'invisible et sont généralement offertes aux enfants lors de danses cérémonielles d'initiation. A noter que les Kachinas figurent également dans le Panthéon surréaliste, Breton, Duchamp ou Ernst en faisaient collection.

La première partie de la vente est plus classique, consacrée aux objets africains, avec quelques statuettes Baoulé, un reliquaire Kota et un remarquable masque Kwélé: de 5.000 à 150.000 euros. on trouve également un très rare masque Inuit Yupi'k de l'Alaska (250.000 euros), et quelques figures précolombiennes hors norme, telle cette plaque cérémonielle Lambayèque vers 800 avant J.C. (70.000 euros), ce chamane en transformation La Tolita, 300 avant J.C. (30.000) ou un Dieu Aie-Apec fin Mohica 600 après J.C.(200.000 euros).

- 19 février, 14 h, Espace Tajan, 37 rue des Mathurins, Paris 8
renseignements : www.tajan. com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :