L'inflation s'accélère en Grande-Bretagne à 4,4%

La hausse des prix à la consommation a accéléré plus que prévu au Royaume-Uni en juillet, atteignant 4,4% sur un an, son niveau le plus élevé depuis avril 1992, selon les chiffres communiqués mardi par l'Office des statistiques nationales (ONS).

Si les prix ont été plutôt sages en juillet en France (+0,2% soit 3,6% sur un an), à l'inverse ils ont poursuivi - et bien au delà des attentes - leur hausse en Grande-Bretagne. La hausse des prix à la consommation atteint 4,4% sur un an. Les analystes tablaient sur une hausse de 4,2%, après un bond à 3,8% enregistré en juin, selon une compilation de leurs prévisions établie par la banque Calyon.

L'inflation est à son plus haut niveau historique depuis le début de la statistique en 1997. Elle a ainsi crevé, pour le troisième mois de suite, les 3%. Et selon les analystes de BNP Paribas, elle pourrait progresser encore nettement et même dépasser 5% en septembre. Le Gouverneur de la Banque d'Angleterre va être obligé d'envoyer une nouvelle lettre d'explication au Chancelier (ministre des Finances) Alistair Darling pour expliquer ce nouveau dérapage. La Banque d'Angleterre est en effet censée maintenir la hausse des prix à 2%, selon l'objectif fixé par le gouvernement,

L'Office des statistiques nationales (ONS) a souligné dans un communiqué que la progression de 0,6 point du taux annuel d'inflation de juin à juillet était la plus importante jamais enregistrée.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.