Le premier trimestre de TF1 ne sera pas "extraordinaire"

Devant ses actionnaires, Nonce Paolini, le PDG du groupe TF1 a déclaré ce jeudi que le résultat du premier trimestre ne serait pas "extraordinaire". Se voulant néanmoins rassurant, il a confirmé les 2,4% de croissance prévus pour 2008.

Les actionnaires sont prévenus. Ils ne doivent pas s'attendre à ce que le groupe TF1 (détenu à 43% par Bouygues) affiche un résultat trimestriel "extraordinaire", il ne le sera pas. Tels sont les propos tenus ce jeudi par Nonce Paolini devant les actionnaires du groupe de télévision qu'il dirige au cours de son assemblée générale annuelle.

La question est de savoir ce qu'il entend par "pas extraordinaire": stables? en baisse? en nette baisse ou carrément catastrophiques? Ce ne sont pas les chiffres qui vont pouvoir interpréter cet adjectif, car le patron du groupe n'a rien lâché. Les mots alors? Les voici: "L'activité économique du pays est assez médiocre, c'est vrai dans toutes les activités (...) Les analystes considèrent que dans toutes les activités de médias, les comptes ne seront pas extraordinaires, c'est probables qu'ils ne le seront pas". Des propos qui n'augurent rien de très réjouissant. Mais difficile pour autant d'en calculer l'ampleur. Nonce Paolini a juste indiqué qu'il faudra patienter jusqu'au 14 mai prochain, date de publication des comptes trimestriels, pour l'heure pas encore arrêtés.

Toujours est-il que ces résultats ne devraient en tout cas pas peser sur la croissance annuelle, dont les estimations sont maintenues. Lors de la présentation de ses résultats annuels le 21 février dernier, le groupe avait annoncé prévoir 2,83 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2008 avec une croissance de 2,4% par rapport à 2007.

A cette occasion, il avait aussi présenté des pistes pour réduire les coûts, et notamment ceux de la grille des programmes dans les quatre à cinq ans, mais sans détail à court terme pour 2008. Et à la question d'un actionnaire demandant si les économies de coûts avaient commencé à produire leurs effets dès le premier trimestre, Nonce Paolini a répondu: on espère bien améliorer cela dans les mois qui viennent mais c'est un effort quotidien et il n'y a pas d'effet de baguette magique".

Cette assemblée générale a par ailleurs été l'occasion d'adopter à 71,36% la résolution numéro 12 autorisant le groupe à racheter jusqu'à 10% de son capital à un prix maximum de 35 euros.

Pendant ce temps sur les marchés, aucun vent de panique. Certes, l'action a viré au rouge peu après les déclarations de Nonce Paolini mais ensuite, le calme est revenu et les investisseurs semblent plutôt indécis. Un coup positif, un coup négatif, l'action a fini la séance dans le vert avec une hausse de 0,79% à 15,14 euros dans des volumes légèrement plus importants que d'habitude.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.