Est-il possible de déduire de l'ISF la part de CSG déjà payée par le biais du prélèvement libératoire sur les différents produits (obligations, FCP, etc.) ?

Dans la mesure où les revenus en objet ont été soumis au prélèvement libératoire, les prélèvements sociaux acquittés à cette occasion ne peuvent être pris en compte dans le passif déductible. Seuls peuvent l'être, en effet, les prélèvements opérés sur les revenus du capital financier non soumis au prélèvement libératoire.

Soulignons que la solution est par contre opposée pour l'application du dispositif de plafonnement de l'ISF. En effet, dans ce cas, tous les prélèvements sociaux, y compris ceux afférents à des produits de placement ayant fait l'objet du prélèvement libératoire, sont à prendre en compte au titre des impositions à comparer aux revenus.

Les réponses mises en ligne constituent de simples informations faisant état du droit. Elles sont données à titre indicatif et ne sauraient constituer des consultations juridiques.

En conséquence, la responsabilité de Latribune.fr ne saurait être engagée sur la seule base des informations contenues sur ce site.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.