En grève depuis un mois, des salariés de La Redoute bloquent le principal entrepôt

Deux cents à trois cents personnes sont toujours en grève vendredi pour réclamer des augmentations de salaires. Aucun camion ne sort du site de La Martinoire à Wattrelos.

Les clients de La Redoute vont bientôt percevoir directement la grève de plusieurs centaines de salariés de la société de vente par correpondance, qui réclament depuis début avril des augmentations salariales. Le site de La Martinoire à Wattrelos, dans le Nord, "est complètement bloqué depuis jeudi matin", a indiqué à l'AFP Jean-Chrispothe Leroy, délégué CGT. Conséquence de l'installation d'un piquet de grève: "Il n'y a aucun camion qui en sort".

Vinciane Beurlet, porte-parole du groupe Redcats, qui possède La Redoute et appartient au groupe PPR, a confirmé le blocage du site jusqu'à "jeudi en fin de soirée" et "à nouveau vendredi matin". L'entrepôt de La Martinoire est le principal entrepôt de La Redoute. Il assure la "très très grande majorité" des envois de commandes enregistrées par la société de vente par correspondance, selon la porte-parole de Redcats.

Entre 200 et 300 grévistes de La Redoute, qui observent depuis début avril des arrêts de travail de quelques heures par jour, ont manifesté vendredi matin à Roubaix, comme ils l'avaient déjà fait il y a une semaine. L'intersyndicale CGT, Sud, CFDT, CFTC, FO et Upar réclame une augmentation de 150 euros nets par mois et l'embauche de 300 intérimaires. Elle demande également le paiement des jours de grève.

Les négociations avec la direction, qui propose de relever les plus bas salaires au niveau du Smic plus une augmentation de 1,2% après la revalorisation du Smic au 1er mai de 2,3%, sont dans l'impasse. Pour autant "la porte est ouverte pour discuter", assure la direction.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.