Fillon affirme qu'il n'y aura pas d'augmentation de la TVA et table sur une croissance de 2-2,5% en 2008

 |   |  286  mots
Le Premier ministre pense que la croissance en 2007 sera proche de 2%, entre 1,9 et 2% et maintient l'hypothèse de croissance de 2-2,25% pour l'année 2008 malgré "les vents contraires qui se lèvent". Il affirme que rien n'est abandonné sur le front de la TVA "sociale".

Il n'y aura pas d'augmentation de la TVA en 2008, a assuré le Premier ministre François Fillon au Grand Jury LCI-RTL-Le Monde dimanche 13 janvier. "Je prends l'engagement pour une raison très simple, c'est que le budget 2008 a été voté, qu'il ne comporte pas d'augmentation de la TVA et que je n'ai pas l'intention de proposer un autre budget que celui que le Parlement a voté à l'automne dernier", précise le Premier ministre.

Interrogé sur l'éventualité d'une TVA sociale, M. Fillon a rappelé que "le Conseil économique et social propose d'autres pistes que celle de la TVA sociale", tout en soulignant que "rien n'est abandonné". "Ce que nous voulons en 2008, avec les partenaires sociaux, c'est progresser vers un financement pérenne de la protection sociale, qui pèse moins sur le travail, qui pèse moins sur le pouvoir d'achat des salariés et qui pèse moins sur la compétitivité de l'économie française", a répété le chef du gouvernement.

François Fillon a, par ailleurs, maintenu l'hypothèse de croissance de 2-2,25% pour l'année 2008 malgré "les vents contraires qui se lèvent". "Il y a un climat qui pèse sur l'économie mondiale qui est incertain", a décalré le Premier ministre. Au nombre des risques, le chef du gouvernement a relevé la "facture pétrolière", "les conséquences de la crise des subprimes qui ne sont pas derrière nous", "une situation géopolitique qui n'est pas très fameuse" (Iran, Pakistan...), le "poids de la Chine qui ne cesse de s'accroître". Pour 2007, François Fillon s'est montré optimiste, estimant que le taux de croissance de la France serait "près de 2%, entre 1,9 et 2%"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :