Prises de bénéfices pour le CAC 40 qui repasse sous les 5.000 points

Après avoir franchi lundi la barre des 5.000 points, la Bourse de Paris est repassé dans le rouge.

Le CAC 40 a reculé ce mardi de 0,71% à 4.977 points. Les investisseurs sont prudents alors que vient de débuter cet après-midi la réunion mensuelle la Réserve Fédérale Américaine. Le marché est partagé sur l'issue de la réunion.

C'est Michelin qui signe la plus forte baisse de l'indice parisien. Le titre a dégringolé de 9,18% à 60,62 euros. Le groupe a annoncé hier une baisse de 2,6% de son chiffre d'affaires trimestriel à 4,09 milliards d'euros à cause principalement des effets de change. Pour cette année, Michelin table sur une croissance modérée de ses ventes. Dans le secteur automobile, PSA perd 2,57% à 44,65 euros et Renault 2,12% à 66,31 euros.

Alstom termine dans le rouge alors qu'il vient de remporter un contrat pour la construction du tramway de Dubai. On attend aussi de façon imminente le contrat au sujet du TGV argentin. Le titre perd pourtant 2,91% à 145,75 euros.

Les valeurs bancaires sont dans le rouge alors que la Deutsche Bank a annoncé ce matin une perte trimestrielle de 131 millions d'euros contre un bénéfice net de 2,12 milliards d'euros un an plus tôt et que le groupe d'assurance allemand Allianz a vu ses profits trimestriels chuter de 66% à 1,1 milliard d'euros à cause de sa filiale bancaire Dresdner. A Paris, Dexia recule de 1,39% à 17,69 euros, la Société Générale de 1,34% à 75,45 euros, BNP Paribas de 0,43% à 69,46 euros, Axa de 1,03% à 23,51 euros et le Crédit Agricole de 0,96% à 21,49 euros.

EADS vole dans le rouge alors que sa filiale Airbus a remporté un contrat portant sur 16 avions et trois options auprès de la compagnie aérienne Tunisair. Le patron d'Airbus Thomas Enders laisse entendre qu'Airbus n'est pas sur de tenir ses objectifs de calendrier pour le programme du super jumbo l'A380. Le titre descend de 1,40% à 15,47 euros.

Nets reculs également pour Schneider Electric, -2,89% à 77,81 euros, et pour Vinci : -2,73% à 47,38 euros.

On passe aux hausses. C'est STMicroelectronics qui s'installe en tête du CAC. L'action bondit de 3,37% à 7,65 euros. Le fabricant de semi-conducteurs a pourtant annoncé une perte trimestrielle de 84 millions d'euros contre un bénéfice de 74 millions d'euros un an plus tôt. Mais le marché salue la progression de la marge et des prévisions meilleures que prévu pour le reste de l'année.

Toujours dans le secteur des technos, Alcatel Lucent prend 2,39% à 4,49 euros et Cap Gemini 0,92% à 39,15 euros.

Total est très en forme, dopé par les bons résultats trimestriels des concurrents BP et Shell. L'action du géant pétrolier français gagne 1,96% à 53,75 euros.

On part sur le SRD avec la forte hausse de Dassault Systèmes. +3,76% à 40,24 euros. Le groupe a annoncé un bénéfice net trimestriel par action de 41 centimes d'euros et un chiffre d'affaires en hausse de 4% à 307,9 millions d'euros. Même si pour le reste de l'année, Dassault Systèmes a revu à la baisse sa prévision de bénéfice par action.

Publicis est aussi en hausse : +3,02% à 25,90 euros. Le groupe a publié un chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu à 1,06 milliard d'euros.

Enfin, du côté des marchés pétroliers et des devises, les cours du pétrole se détendent. 116,56 dollars pour le baril de WTI et 114,57 dollars pour le Brent de la mer du nord. Sur le marché des changes, l'euro se relâche face au dollar à 1,5597, les deux phénomènes étant liés puisque les cours de l'or noir son libellés en billet vert.

(Egalement disponible en vidéo sur votre site)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.