Telecom Italia confirme ses objectifs malgré un premier trimestre difficile

L'opérateur national italien a accusé une chute de 35% de son bénéfice net au premier trimestre en raison de la contraction de l'activité en Italie et des pressions sur les marges au Brésil. Telecom Italia confirme néanmoins ses prévisions pour 2008.

Telecom Italia a dégagé un bénéfice net de 501 millions d'euros (-35%) s'établissant dans la fourchette de prévision des analystes interrogés par Thomson Financial qui était de 488 à 546 millions d'euros. Le chiffre d'affaires a reculé de 2,4% à 7,3 milliards d'euros, dans la fourchette de prévision des analystes qui allait de 7,26 à 7,5 milliards d'euros. Le résultat brut d'exploitation, indicateur de la gestion industrielle du groupe, a reculé de 6,7% à 2,97 milliards d'euros, en ligne avec les prévisions.

L'évolution est "conforme aux objectifs annoncés le 7 mars" lors de la présentation du plan 2007-10 et "les objectifs sont confirmés", a précisé l'opérateur dans son communiqué. Au premier trimestre, l'opérateur a souffert de la pression continue sur son activité en Italie, où son chiffre d'affaires a reculé de 6,5% en raison de la baisse des tarifs mobiles prépayés, des tarifs fixe-mobile et des tarifs d'itinérance. Au Brésil, considéré comme son relais de croissance, l'opérateur a subi une perte d'exploitation de 17 millions d'euros, imputée à la pression concurrentielle et à des créances impayées en hausse.

La dette nette de Telecom Italia, très surveillée, s'élevait à 35,44 milliards d'euros fin mars, en baisse de 265 millions d'euros sur 3 mois. L'opérateur n'a pas donné de détail sur l'évolution de la vente de son activité haut débit en France, Alice, se contentant d'indiquer qu'elle est désormais comptabilisée parmi les actifs en cours de cession.

A mi-séance à la Bourse de Milan, le titre Telecom Italia avançait de 1,83% à 1,335 euro alors que l'indice regroupant les valeurs télécoms européennes cédait dans le même temps 0,66%. Il a cependant perdu 38% depuis le début de l'année en raison de l'incertitude sur la stratégie du groupe et de la baisse attendue du dividende.

Trois offres pour Alice
Telecom Italia a reçu trois offres fermes de reprise pour sa filiale française d'accès Internet Alice dont la vente est entrée dans la phase finale, a affirmé l'administrateur délégué de l'opérateur, Franco Bernabè, dans le cadre d'une conférence téléphonique. Selon lui, "la concurrence va être forte pour la dernière phase" de la vente. Selon des informations de presse, ces trois candidats sont Neuf Cegetel, Free et Numéricable. Alice, qui revendique 900.000 abonnés, est le dernier petit fournisseur d'accès Internet sur le marché français.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.