La Grande-Bretagne : plus faible croissance depuis trois ans au premier trimestre

La croissance du produit intérieur brut (PIB) ressort à 0,3% au premier trimestre par rapport au quatrième, au lieu de 0,4% annoncé lors des deux premières estimations. En rythme annuel, l'expansion ressort à 2,3%.

1 mn

L'économie britannique a enregistré entre janvier et mars sa croissance trimestrielle la plus faible depuis trois ans, le secteur tertiaire n'ayant pas montré une telle faiblesse depuis plus de dix ans, selon les chiffres publiés ce vendredi par l'Office national de la statistique (ONS).

En troisième estimation, la croissance du produit intérieur brut (PIB) ressort à 0,3% au premier trimestre par rapport au quatrième, au lieu de 0,4% annoncé lors des deux premières estimations. Au quatrième trimestre 2007, la croissance avait été de 0,6%. Cette révision à la baisse - tout comme la France vient également d'annoncer un chiffre moins bon que prévu - n'était pas attendue par les analystes.

En rythme annuel, l'expansion ressort à 2,3%, son rythme le plus faible depuis le quatrième trimestre 2005. Elle avait été d'abord annoncée à 2,5%, ce qui constituait déjà un ralentissement par rapport au rythme de 2,8% observée au quatrième trimestre 2007.

Le détail des chiffres montre une hausse de 1,1% de la consommation des ménages d'un trimestre sur l'autre, contre +0,1% sur les trois derniers mois de 2007. L'ONS précise que la consommation est restée relativement robuste, bien que le revenu réel disponible ait reculé à son rythme le plus rapide depuis 1999. Les consommateurs, à l'évidence, tirent sur leurs économies: le ratio d'épargne est tombé à 1,1%, son plus bas niveau depuis 1959.

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.