Le carrossier italien Bertone au bord de la faillite

 |   |  290  mots
Le célèbre carrossier italien a été déclaré insolvable ce lundi par un tribunal turinois. Il peut encore être mis sous administration extraordinaire, sinon il sera mis en faillite.

C'est une marque de légende de l'automobile italienne qui se trouve aujourd'hui menacée. Le carrossier Bertone a été déclaré insolvable ce lundi par un tribunal de Turin et trois commissaires ont été chargés d'évaluer la possible relance du groupe. Les trois commissaires ont trente jours pour évaluer la possibilité de placer la société sous administration extraordinaire, le tribunal ayant ensuite trente jours pour statuer. S'il rejette cette possibilité, la société sera mise en faillite.

Bertone, qui emploie 1.300 personnes, est en proie aux dissensions entre la présidente Lili Bertone et ses deux filles Barbara et Marie Jeanne. Barbara, qui était directrice générale, a été licenciée par sa mère en début d'année pour cause de divergence de vue sur la stratégie de la société. Un repreneur pressenti, l'homme d'affaires Domenico Reviglio, a retiré récemment son projet de reprise en raison du conflit entre les membres de la famille Bertone.

Le carrossier a été créé en 1912 par Giovanni Bertone et repris quelques années plus tard par son fils Nunzio qui lui a donné ses lettres de noblesse en concevant des modèles pour Lamborghini, Lancia, Fiat ou Opel. Nunzio Bertone est mort en 1997 et, à partir des années 2000, plusieurs dirigeants se succèdent à la tête de la société, coïncidant avec la perte de clients importants et plusieurs changements de stratégie.

Bertone ne produit pratiquement plus de voitures depuis 2005, alors que ses capacités de production sont de 50 à 70.000 unités par an. La société est constituée d'un centre de production et d'un centre de design automobile. Fin novembre, sa perte nette pour 2007 était évaluée à 13 millions d'euros, selon l'agence Ansa.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :