Coup de frein pour les bénéfices de Toyota

 |   |  262  mots
Le bénéfice du grand constructeur automobile nippon a reculé de plus de 28% d'avril à fin juin. C'est tout de même un peu mieux qu'attendu.

Même les champions mondiaux comme le japonais Toyota souffrent face au ralentissement économique, à la flambée des prix du pétrole et des matières premières ou encore aux mouvements brutaux des devises.

Le grand constructeur automobile qui dispute à l'américain General Motors (GM) la place de numéro un mondial a ainsi subi une chute de 28,1% de son bénéfice net au premier trimestre (d'avril à fin juin) de son exercice 2008-2009. Il ressort à 353,6 milliards de yens (2,12 milliards d'euros). C'est tout de même mieux que prévu par les analystes financiers.

Tendance encore plus négative pour son bénéfice d'exploitation qui a plongé sur la période de 38,9% à 412,5 milliards (2,47 milliards d'euros). Le chiffre d'affaires recule lui aussi mais dans des proportions moindres : -4,7% à 6.215,1 milliards (37,22 milliards d'euros).

Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe confirme tout de même ses prévisions. Il attend un bénéfice net de 1.250 milliards de yens en baisse de 27,2%. Mais il a revu récemment à la baisse ses perspectives de ventes (de 9,85 à 9,5 millions de véhicules), notamment en raison de la chute du marché en Amérique nord qu'il espère voire enrayée l'an prochain.

Toyota a estimé ce jeudi qu'il lui sera difficile d'atteindre l'objectif de ventes de 10,4 millions de véhicules dans le monde - il battrait le record détenu par GM depuis 1978 avec 9,55 millions - qu'il s'était fixé pour 2009. "Nous sommes actuellement en train de réviser le chiffre", a déclaré lors d'une conférence de presse le vice-président du groupe Mitsuo Kinoshita.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :