Sun Microsystems double ses profits au dernier trimestre 2007

 |   |  325  mots
Le numéro quatre mondial des serveurs informatiques a dégagé un profit de 260 millions de dollars au deuxième trimestre de son exercice, contre 133 millions un an plus tôt.

La restructuration menée sous la houlette de son directeur général Jonathan Schwartz, notamment en réduisant ses effectifs et en lançant des serveurs équipés de processeurs d'Advanced Micro Devices (AMD) et d'Intel alors qu'il produisait auparavant lui-même ses puces, porte ses fruits pour Sun Microsystems. Le groupe californien a publié jeudi après la clôture de Wall Street un bénéfice trimestriel doublé sur un an, annonce qui a fait monter le cours de son action dans les transactions hors séance. Le numéro quatre mondial des serveurs informatiques a dégagé sur le trimestre à fin décembre, le deuxième de son exercice, un bénéfice net de 260 millions de dollars, soit 0,31 dollar par action, contre 133 millions (0,15 dollar/action) un an plus tôt.

Son chiffre d'affaires a augmenté de 1,4% à 3,62 milliards de dollars contre 3,57 milliards. La marge brute du groupe a augmenté de 3,5 points à 48,5%. Les résultats du trimestre incluent 32 millions de dollars de charges de restructuration. Sun avait annoncé la semaine dernière anticiper un bénéfice trimestriel de 230 à 265 millions de dollars, soit 0,28 à 0,32 dollar par action, pour un chiffre d'affaires d'environ 3,6 milliards. Le groupe s'est illustré récemment avec le rachat de l'éditeur suédois de logiciels de gestion de base de données MySQL pour environ un milliard de dollars.

L'action Sun a perdu 18% entre le 1er janvier et mercredi soir. Elle gagnait 1,1% dans les transactions hors séance jeudi soir suite aux résultats après avoir fini la séance sur le Nasdaq en forte hausse, de 8,8%, à 16,12 dollars.

Dans un communiqué, Jonathan Schwartz déclare que les résultats trimestriels "soulignent la demande censée alimenter la croissance durant la deuxième partie de l'exercice fiscal. Le deuxième trimestre a de fait été marqué par une croissance à deux chiffres sur les marchés émergents, comme l'Inde, la Chine, l'Amérique latine, l'Europe de l'Est et le Moyen-Orient".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :