Echec de la levée de fonds du promoteur immobilier Taylor Wimpey

Le promoteur britannique n'a pas réussi à lever les fonds supplémentaires (500 millions de livres soit 630 millions d'euros) dont il a dit avoir besoin il y a deux jours. Le titre s'effondre de 50% à la Bourse de Londres.

Mauvaise nouvelle pour le secteur immobilier en Bourse. Le promoteur britannique Taylor Wimpey annonce ce mercredi qu'il n'a pas réussi à lever les fonds supplémentaires (500 millions de livres soit 630 millions d'euros) dont il a dit avoir besoin il y a deux jours. Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, le groupe annonce également le départ de son directeur financier.

Du coup, l'action Taylor Wimpey est en chute libre à la Bourse de Londres. Elle plonge de près de 50% autour des 30 pence alors que le Footsie 100 avançait dans le même temps de 0,55%. Une tendance qui pèse sur le cours des actions d'autres promoteurs immobiliers britanniques comme Barratt et Persimmon, en recul respectivement de 15% et 20% et de Bovis Homes qui perd 5%.

Cette situation intervient alors que le marché immobilier britannique est en pleine déprime. Mardi, l'enquête mensuelle publiée par la Nationwide Building Society, a révélé une baisse mensuelle de 0,9% des prix immobiliers outre-Manche en juin, signant le huitième mois consécutif de recul.

Cette nouvelle contraction peut conforter l'opinion de ceux qui pensent que le marché immobilier britannique pourrait passer d'une situation de retournement à un état de krach pur et simple, synonyme de risques pour l'ensemble de l'économie.

Lors d'une conférence téléphonique, Pete Redfern, directeur général de Taylor Wimpey, a voulu se montrer rassurant en disaut que le groupe avait "le temps et les moyens de finaliser la levée des capitaux dans un avenir proche". Le premier promoteur britannique en termes de maisons construites ne prévoit pas de reprise du marché immobilier en Grande-Bretagne à court terme et n'anticipe pas non plus de redressement aux Etats-Unis avant 2009.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.