Loukoil devrait dégager en 2007 un bénéfice net de plus de 8 milliards de dollars

 |   |  307  mots
Ce bénéfice est en hausse de 6,9% par rapport à 2006. Loukoïl a également annoncé une hausse de 1,6% de sa production d'hydrocarbures en 2007. Il a produit 96,6 millions de tonnes de pétrole et 16,4 milliards de mètres cube de gaz en 2007.

Le deuxième groupe pétrolier russe Loukoïl devrait dégager en 2007 un bénéfice net de plus de 8 milliards de dollars, en hausse de 6,9% par rapport aux 7,484 milliards de dollars enregistrés en 2006, a annoncé samedi 12 janvier, son président, Vaguit Alekperov.

Ce chiffre est encore "provisoire", a précisé M. Alekperov lors d'une conférence de presse, les résultats définitifs ne devant être communiqués qu'au cours du premier trimestre 2008. Loukoïl a également annoncé une hausse de 1,6% de sa production d'hydrocarbures en 2007, pétrole et gaz confondus. 13 nouveaux gisements ont été mis en exploitation et six nouveaux champs d'hydrocarbures ont été découverts en 2007.

Le groupe russe a produit 96,6 millions de tonnes de pétrole, dont 91,1 extraites en Russie et 5,5 à l'étranger. La production de gaz a été de 16,4 milliards de mètres cube en 2007, selon le communiqué du groupe. Les raffineries russes du groupe ont produit 42,5 millions de tonnes en 2007, soit 7,7% de plus que l'année précédente.

Loukoïl prévoit d'investir cette année plus de 11 milliards de dollars, un montant équivalent à celui de l'an dernier, a indiqué le président.

Le groupe souligne par ailleurs dans un communiqué que si la conjoncture pétrolière a été favorable en termes de prix au cours de 2007, d'autres facteurs propres à la Russie comme la très forte hausse des prix des produits industriels, de l'énergie et du transport par oléoduc ont joué en sens inverse.

Loukoïl déplore aussi la hausse des taxes à l'exportation et de celles portant sur le diesel et l'extraction, ainsi que l'appréciation du rouble face au dollar américain. Selon des données provisoires, le groupe aura versé l'an dernier près de 24,5 milliards de dollars d'impôts au budget russe, soit plus que l'année précédente.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :