Le gouvernement allemand vole au secours de la banque IKB pour la refinancer

 |   |  227  mots
L'Etat pourrait apporter jusqu'à 1,2 milliard d'euros et d'autres banques injecteraient 300 millions d'euros.

Le gouvernement allemand est prêt à se porter au secours de la banque privée IKB. Le ministre des Finances Peer Steinbrück a déclaré ce matin que l'Etat était prêt à verser jusqu'à 1,2 milliard d'euros pour recapitaliser la petite banque.

De leur côté, les banques allemandes pourraient apporter à leur tour 300 millions d'euros. La banque secouée par la crise des "subprime" a besoin au total de 1,5 milliard d'euros, avait assuré Peer Steinbrück devant les députés allemands.

En réalité, l'Etat apportera 1 milliard d'euros grâce à des dividences perçus afin de ne pas "peser sur les finances publiques". Avec la contribution du secteur bancaire, il manquera 200 millions d'euros. "Nous trouverons une solution, qui devra au besoin puiser dans le budget actuel", a rassuré le ministre des Finances Peer Steinbrück. "Je ne suis pas ravi de cet impact sur le budget. Mais la décision de soutenir encore une fois IKB est juste", a-t-il ajouté. Le ministre a justifié cette décision par la crainte d'une "faillite avec la menace d'un effet de domino".

Au mois de novembre, l'actionnaire d'IKB, la banque publique allemande KfW avait déjà renfloué IKB dont elle est son principal actionnaire à hauteur de 38%, pour 2,5 milliards d'euros. KfW cherche d'ailleurs à vendre IKB. Les banques allemandes avaient également apporté 3,5 milliards d'euros, principalement assuré par Deutsche Bank et Commerzbank.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :