Perte de 1,96 milliard de dollars pour Merrill Lynch au premier trimestre

La banque d'affaires, qui a passé environ 9 milliards de dollars de provisions au titre de la crise des subprime et des marchés de crédit, va supprimer 4.000 emplois.

La banque d'affaires américaine Merrill Lynch a annoncé ce jeudi des pertes de près de 2 milliards de dollars au titre du premier trimestre 2008. Le groupe, qui a passé environ 9 milliards de dollars de provisions au titre de la dépréciation de ses crédits immobiliers et d'autres actifs à risque, va supprimer 4.000 emplois.

Le numéro un mondial du courtage affiche pour les trois premiers mois de l'année une perte nette de 1,96 milliard de dollars, ce qui correspond à 2,19 dollars par action. Un an plus tôt, Merrill Lynch avait enregistré un bénéfice de 2,16 milliards, soit 2,26 dollars par action.

La perte des activités poursuivies ressort à 2,20 dollars par action. Sur cette base, les analystes anticipaient en moyenne une perte de 1,96 dollar par action selon Reuters Estimates. Le chiffre d'affaires a chuté de 69% à 2,93 milliards de dollars, contre 3,35 milliards attendus par le marché.

Ces pertes résultent bien sûr des conséquences de la crise des subprime, pour laquelle Merrill a dû passer de nouveau de très lourdes provisions. Les résultats du premier trimestre incluent ainsi environ 9 milliards de dollars de dépréciations d'actifs, selon les calculs de l'AFP. Le communiqué diffusé par la banque ne chiffre en effet pas le montant global des dépréciations, mais fournit un décompte sectoriel. Ces dépréciations comprennent 1,5 milliard sur les titres adossés à des créances, 3,5 milliards sur des titres liés à des crédits hypothécaires, près d'un milliard sur des crédits accordés aux fonds d'investissement et 3 milliards liés aux difficultés des réhausseurs de crédit.

Déjà en 2007 Merrill Lynch avait effectué des dépréciations de 11,5 milliards et plongé dans le rouge avec une perte nette annuelle de 7,8 milliards, dont une perte de 9,8 milliards sur le seul 4ème trimestre.

Les 4.000 suppressions de postes annoncées représentent environ 10% des effectifs mondiaux du groupe, hors conseillers financiers et associés en banque d'investissement. Merrill, qui employait au total 63.100 personnes fin mars, précise que les suppressions d'emplois concerneront principalement les activités de marchés et de banque d'investissement ainsi que les fonctions de support.

En dépit des pertes, Merrill Lynch reste "bien capitalisé", a déclaré le directeur, John Thain. Le groupe a parallèlement levé plus de 12 milliards de capitaux. Thain avait assuré il y a quelques jours qu'aucune levée de capitaux supplémentaire n'était à attendre dans un avenir prévisible.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.