Le passionné du Château Rouquette sur Mer

La Clape est un terroir exceptionnel. On y produit de grands et bons vins. Exploité par Jacques Boscary, le Château Rouquette sur Mer est l'expression parfaite de ce terroir.

L'amour de la chasse a conduit le grand-père de Jacques Boscary à acheter, avant la seconde guerre mondiale, une propriété à La Clape, proche de Narbonne. Il n'y avait là que des garrigues dans cette ancienne île rattachée à la terre. Mal conseillé, le grand-père, Henry Lapierre, planta quelques pieds de vigne hybrides, en bordure de mer. "Cela donnait une boisson infâme", se souvient Jacques Boscary.

Plus tard, la Compagnie du Bas Rhône demande l'autorisation de creuser la garrigue pour poser une conduite d'eau. "Avec les tranchées très profondes, nous avons pu obtenir une coupe du sol impressionnante", explique Jacques Boscary. Une coupe du sol qui prouve qu'à la place de la garrigue on peut essayer de faire autre chose que du picrate.

Un ami, propriétaire d'un vignoble à Châteauneuf du Pape, conseille de tenter le grenache. Six hectares de calcaire concassé sont ainsi mis en oeuvre et l'ami offre les plants. Plus tard, Jacques Boscary essaye le mourvèdre, cépage réputé capricieux. Il commence par 40 ares, ne constate aucune défectuosité et poursuit sa plantation. Passionné du vin, il recherche le cépage d'origine. Un vigneron de Bandol le lui fournit et le mourvèdre totalise huit hectares aujourd'hui. D'autres cépages suivent dont la syrah et le carignan pour les rouges, le bourboulenc et la roussane pour les blancs. En tout 50 hectares pour le Château Rouquette sur Mer.

Deux principes ont dicté le travail de Jacques Boscary dans ses vignes. "Nous avons toujours recherché la qualité et l'élégance du produit en évitant l'extravagance, précise-t-il. Nous faisons des vins à boire avec de bonnes choses". Le terroir de La Clape se prête parfaitement à sa philosophie du vin. Ses 50 hectares sont composés soit de terrains argilo-calcaires, soit de marnes brunes, soit de calcaire concassé. Le massif calcaire emmagasine l'eau pendant les jours de pluie. Avec des racines profondes, la vigne ne subit pas de stress hydrique.

Les vins du Château Rouquette sur Mer se déclinent en trois couleurs, rouge, rosé et blanc. Et il existe même une vendange tardive. Le blanc "Cuvée Arpège 2007" est un assemblage de 60% de bourboulenc et de 40% de roussane issus de vignes de 15 à 30 ans d'âge (environ 8 euros chez les cavistes). Voilà un vin très agréable à boire, qui pourra accompagner, pourquoi pas, des asperges sauce mousseline. Il se déguste frais. A la longue son nez tend vers le fumé, tandis que sa bouche aux goûts de fleurs reste subtile. Toujours en blanc, la "Cuvée Henry Lapierre 2007" inverse les proportions des cépages et a été élevée 5 mois en fût neuf avec bâtonnage (on remue le vin pour remettre en suspension les lies). Plus ambitieux, plus cher aussi (18 euros), il séduira ceux qui aime une touche de bois assez prononcée.

Le rouge suit la même logique. La "Cuvée esprit de terroir 2007", composée de syrah, grenache noir, carignan et mourvèdre, a été élevée en cuve et représente l'entrée de gamme de la propriété. Pour 8 euros, on a là un vin parfait pour accompagner un bon repas. La "Cuvée Henry Lapierre" a demandé plus de travail avec une sélection parcellaire sur les vignes les plus anciennes et un élevage en fût de chêne et demi-muids neufs. Plus chère aussi (18 euros), il faudra la passer en carafe avant de la déguster. A noter que certaines années, lorsque la vigne s'y prête, Jacques Boscary et son équipe font une sélection encore plus poussée pour une cuvée spéciale, "Le Clos de La Tour". Cette démarche veut prouver que La Clape est un terroir d'exception. L'année dernière, l'exercice a été poussé encore plus loin, avec une sélection draconienne, un classement des parcelles avant les vendanges et beaucoup d'essais d'assemblage. Le résultat s'appelle "L'Absolu du Château Rouquette sur Mer" et propose une bouche sensuelle avec des arômes remarquables. D'aucuns trouveront les 75 euros excessifs mais seules 2500 bouteilles ont été produites. N'est-ce pas brûler les étapes pour faire connaître La Clape? Peut-être mais ce n'est pas le seul puisque son voisin Château de la Négly s'est engagé avec succès sur cette voie. Cela peut séduire et le régisseur du domaine n'écarte pas de conduire la même expérience avec les blancs. Ne vous y trompez pas, c'est très bon. Une fois qu'on l'a goûté, on a envie d'y retremper ses lèvres. Et n'oublions pas qu'au Château Rouquette sur Mer, il y en a pour toutes les bourses.

Jacques Boscary a commencé à monter son réseau de distribution. A Paris, on peut trouver ses vins à la Cave des Gobelins (6 avenue des Gobelins 75013 PARIS, Tel: 01 43 31 66 79). On peut aussi appeler la propriété ( 04 68 65 68 65) ou visiter le chai de dégustation qui est ouvert toute l'année, au Sud-Ouest de Narbonne-Plage.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.