L'espagnol Colonial subit une perte de 2,38 milliards d'euros au premier semestre

Le groupe immobilier espagnol a dû passer pour 2,51 milliards d'euros de provisions dans ses comptes en raison de dépréciations d'actifs. Il annonce avoir signé un accord de refinancement de sa dette estimée à 9 milliards d'euros.

La situation ne s'arrange pas pour Colonial. En difficultés depuis la fin 2007, le groupe immobilier espagnol a annoncé dimanche soir une perte de 2,38 milliards d'euros au premier semestre 2008, due essentiellement à des provisions pour dépréciations d'actifs (Retrouvez le communiqué de Colonial sur son résultat semestriel en cliquant ci-contre à droite dans la rubrique : "pour aller plus loin").

Colonial, qui contrôle le groupe immobilier français SFL (Société foncière lyonnaise), a provisionné 2,51 milliards d'euros au premier semestre au titre de dépréciations d'actifs et de la baisse de valeur de sa participation de 15 % dans FCC, le groupe espagnol de BTP.

La société précise avoir enregistré au cours des six premiers mois de l'année un résultat opérationnel de près de 129 millions d'euros et fixe la valeur de ses actifs à 10,5 milliards au 30 juin 2008, principalement dans l'immobilier d'affaires haut de gamme.

Par ailleurs, Colonial, a annoncé avoir conclu un accord de principe, qui devrait se concrétiser début septembre, pour une restructuration de sa dette estimée à près de 9 milliards d'euros. Le groupe espagnol ne précise pas si cet accord comporte la vente, envisagée par Colonial, de sa participation de 84 % dans SFL, dont le patrimoine est estimé à quelque 4 milliards d'euros.

En juillet dernier, un autre promoteur immobilier espagnol, Martinsa-Fadesa, incapable de faire face à une dette de 4 milliards d'euros, s'était déclaré en cessation de paiement, alors que ce secteur traverse une crise profonde en Espagne.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.