La Bourse satisfaite des perspectives de Maurel et Prom

 |   |  392  mots
Malgré des résultats en deça des attentes des analystes, le titre progresse de 1,8%.

La société française d'exploration et de production pétrolière Maurel et Prom a dégagé en 2007 un bénéfice net de 765,8 millions d'euros, en hausse de 32% par rapport à l'année précédente. Et ce grâce à des cessions d'actifs, au Congo, des ventes de pétrole en Colombie et de l'activité de forage de sa filiale à 100% Caroil. Son chiffre d'affaires, déjà publié, est en revanche en baisse de 11% à 289,5 millions d'euros.

Quant au résultat opérationnel courant chute, pour sa part, de 72%, passant à 23,3 millions en 2007 contre 83,3 millions en 2006. Ce résultat tient compte notamment des charges d'exploration pour 29,6 millions, des dépréciations sur les champs de Tilapia et de Banio (respectivement -21 millions et -19,7 millions), ainsi que des charges de personnel plus importantes suite à la restructuration effectuée en Colombie et à la réévaluation du Peso colombien.

Selon le consensus Reuters Estimates, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 831 millions d'euros et un résultat opérationnel de 67 millions.

En mai 2007, Maurel et Prom a finalisé la cession de ses actifs au Congo au groupe pétrolier italien Eni pour 1,434 milliard de dollars (1,09 milliard d'euros). Maurel-Prom note également une baisse de la production en Colombie en 2007. Mais "les activités de géologie et de géophysique ont permis de mettre en évidence de nouveaux prospects que le groupe forera en 2008 et 2009", selon le compagnie. L'activité forage de Caroil, qui a contribué à hauteur de 76,2 millions d'euros en 2007 au chiffre d'affaires (contre 72,5 millions d'euros en 2006), représente un élément positif, ajoute-t-elle.

En revanche le groupe s'est dit pénalisé par "l'effet de change défavorable entre le dollar et l'euro". Au 1er janvier 2008, les réserves prouvées du groupe s'élevaient à 49,4 millions de barils équivalents pétrole (Mboe) et les réserves prouvées et probables à 125,6 Mboe.

Pour 2008, le groupe indique que "la cession des champs congolais à Eni lui "donne les moyens de poursuivre le développement rapide de ses champs et de renforcer son programme d'exploration afin de permettre la reconstitution rapide des réserves". Maurel et Prom se focalisera "sur des cibles à impact majeur, notamment en Tanzanie, au Gabon et en Colombie", et s'attachera à "la valorisation des zones récemment acquises".

A la Bourse de Paris, le titre maurel et Prom a progressé de 1,84% à la clôture à 13,24 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :