Progression des ventes d'électroménagers en France

 |   |  352  mots
Selon le Groupement interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager, elles ont progressé de 3,7% en 2007 à 4,6 milliards d'euros, grâce à une demande significative de petit électroménager.

Les ventes d'appareils électroménagers ont progressé de 3,7% en 2007 à 4,6 milliards d'euros, grâce à une demande significative (+10%) de petit électroménager, a annoncé mercredi le Groupement interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager (Gifam). Le chiffre de 4,6 milliards d'euros contre 4,5 milliards en 2006 correspond aux prix de vente des fabricants aux distributeurs.

En 2006, les ventes avaient progressé de 3% après une hausse de 2% en 2005 et une baisse de 0,4% en 2004. En une dizaine d'années ce marché a vu son chiffre d'affaires progresser de 29%, souligne le Gifam.
L'intérêt croissant des consommateurs pour le petit électroménager a plus que compensé l'atonie constatée sur le marché des gros appareils (lave-linge, lave-vaisselle, réfrigérateur et appareil de cuisson), en hausse de 1% seulement.

Le marché du petit électroménager (cafetières, grille-pain...) a enregistré une croissance de 10,2% à 1,3 milliard d'euros (38 millions d'appareils vendus), une évolution d'une telle ampleur n'ayant pas été constatée depuis 1981, souligne le Gifam.

Ce résultat a été obtenu grâce aux innovations et à la politique efficace des revendeurs, note le Gifam. A noter que les aspirateurs sans sac, les grille-pain (+15%) et les rasoirs électriques (ventes en valeur en hausse de 40%) ont notamment tiré le marché. Les ventes d'épilateurs, elles, ont reculé de 13%.

Le marché des produits blancs (gros électroménager) s'est élevé, en volume, à 13,6 millions d'appareils en 2007 (+1%) pour un chiffre d'affaires de 3,2 milliards d'euros, également en hausse de 1% par rapport à 2006.
Le marché des appareils intégrables a été particulièrement porteur l'an dernier avec 4,2 millions de produits, en hausse de 3% par rapport à 2006.

Si les réfrigérateurs et les congélateurs ont "souffert" d'un été médiocre avec des reculs respectifs des ventes de 4 et 5,8%, en revanche les achats se sont étoffés pour les lave-vaisselle (+6,7%) et les sèche-linge (+9,4%).
Dans le domaine de la cuisson, les ventes de fours à encastrer ont progressé de 3,6% l'an dernier aux dépens des cuisinières en repli de 2,2%.

Les dix premiers groupes industriels (30 marques commercialisées) représentent 84,5% du chiffre d'affaires total du gros électroménager. Pour le petit électroménager, les 10 premiers groupes réalisent 76% des ventes totales sous 16 marques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :