Offensives chinoises dans le secteur pétrolier

 |  | 163 mots
Avec un rachat de société en Amérique du sud et un accord en vue avec l'Irak, les Chinois poussent leurs pions dans le secteur pétrolier.

La forte croissance chinoise a besoin de réserves énergétiques pour s'alimenter. Pékin pousse donc ses pions dans tous les domaines de ce vaste secteur, y compris dans le pétrole.

En témoignent ce mardi deux opérations spectaculaires dans deux zones géographiques très différentes. D'abord en Amérique du Sud où comme la rumeur l'annonçait depuis quelques jours, les deux groupes pétroliers chinois CNPC (China National Petroleum Company) et Sinopec lancent une offre de 1,5 à 2 milliards de dollars pour s'emparer de la firme péruvienne Petro-Tech Paruana, présente à la fois dans le pétrole et le gaz.

Par ailleurs, des sources irakiennes indiquent que Bagdad s'apprête à signer un accord de 1,2 milliard de dollars avec la Chine pour lui fournir des services pétroliers afin de remplacer un accord conclu en 1997 du temps de Saddam Hussein avec le groupe CNPC. Ce serait le premier contrat du genre depuis la chute du dictateur irakien en 2003.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :