Kesa finalise la cession de But à des financiers

 |   |  180  mots
Le groupe britannique a cédé l'enseigne d'électro-domestique et d'ameublement à un consortium composé de Colony, Goldman Sachs et Merchant Equity Partners, pour 550 millions d'euros.

Dix ans après avoir acquis But, Kesa cède le spécialiste du meuble à un trio de financiers, Colony Capital, Goldman Sachs et Merchant Equity Partners, pour 550 millions d'euros. Le groupe britannique, qui détient l'enseigne Darty en France et la chaîne Comet en Grande-Bretagne, signe son recentrage sur le métier de la distribution de produits d'électroménager. Il quitte le marché de l'ameublement, métier principal de But

Né en 1972, But doit faire face à la concurrence forte d'Ikea notamment. L'enseigne a cédé à son rival la place de numéro deux du marché français du meuble en 2005, derrière Conforama. Malgré sa notoriété exceptionnelle, son réseau de 236 magasins (dont 123 franchisés) n'a pas résisté aux petits prix et au style du suédois (une vingtaine de magasins).

En 2006, la part de marché de But s'est établie à 9,6% (en recul de 0,2 point), contre 12,2% pour Ikea et 15,7% pour Conforama. L'enseigne qui vend aussi de l'électroménager est concurrencée par les sites de vente en ligne et les spécialistes des produits techniques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :