Fort recul des prix de l'immobilier en Grande-Bretagne

La chute des prix de l'immobilier s'amplifie en août, atteignant 10,5% sur un an. Cette baisse pourrait se poursuivre jusqu'en 2010.

La baisse des prix de l'immobilier continue, en Grande-Bretagne. Elle s'est amplifiée en août, atteignant 10,5% sur un an. C'est le plus fort repli annuel enregistré depuis 1990.

Les prix ont reculé de 1,9% en août par rapport à juillet, réalisant leur dixième baisse mensuelle consécutive, et la valeur moyenne d'un logement est tombée à 164.654 livres (environ 206.000 euros), contre 169.316 un mois plus tôt, a précisé Nationwide, prêteur immobilier, dans un communiqué publié ce jeudi 28 août.

Fionnuala Earley, chef économiste de Nationwide, a prévenu que le marché resterait difficile dans les mois qui viennent. "Les niveaux d'activité récents sont très faibles" et "le gonflement des stocks de logements à vendre dans les agences immobilières va continuer à peser sur les prix à court terme", a-t-elle expliqué.

De plus, en terme de types de crédits, un renversement des tendances a été opéré chez les acquéreurs. Ils préfèrent désormais les prêts à taux fixe aux prêts à taux variables. Les Britanniques choisissent de payer un peu plus cher à court terme, en échange d'une garantie que leurs mensualités n'augmenteront pas.

Seema Shah, du cabinet Capital Economics, a jugé ces chiffres sans surprise, vu l'accumulation de mauvaises nouvelles sur l'économie britannique, et a précisé s'attendre à une baisse des prix immobiliers de 15% en 2008, qui devrait se prolonger en 2009 et 2010. Au total, les prix pourraient ainsi tomber à terme à 35% en dessous de leurs pics d'avant la crise du crédit.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.