Le prix du pétrole flambe et enregistre un record historique à plus de 100 dollars le baril

 |   |  197  mots
Le baril de brut léger WTI a passé ce mardi soir la barre des 100 dollars, au delà de son record historique du 2 janvier. L'Opep menace de baisser prochianement sa production. Le Venezuela propose au pétrolier américain ExxonMobil de faire arbitrer leur différend par la Banque Mondiale.

À plus de 100 dollars en séance ce mardi (100,10 exactement), le baril de brut léger WTI pour livraison la plus rapprochée a franchi un nouveau record historique, au delà de sa performance du 2 janvier dernier en clôture (99,62 dollars). Il avait à l'époque franchi la barre des 100 dollars en séance.

Alors que l'Opep, l'organisation des pays exportateurs de pétrole, qui représente 40% de la demande mondiale, évoque de plus en plus la possibilité de réduire sa production lors de sa réunion du 5 mars à Vienne, le marché est perturbé par des incidents au Nigeria et l'explosion d'une petite raffinerie au Texas.

Il craint aussi les conséquences des tensions croissantes entre le Venezuela et les Etats-Unis, le pétrolier américain ExxonMobil ayant engagé un bras de fer avec le régime d'Hugo Chavez et obtenu des gels d'actifs de la compagnie d'Etat vénézuélienne PDVSA, auprès de tribunaux de Londres et de New York. Toutefois, ce mardi, le ministre vénézuélien de l'Energie, Rafael Ramirez, a proposé au pétrolier américain de recourir à un arbitrage de la Banque mondiale, lui demandant de renoncer à ses recours judiciaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :