Shell : bénéfices en hausse, production en baisse

 |   |  243  mots
Les profits de la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise ont bondi de 60% au dernier trimestre 2007 grâce à la flambée des prix pétroliers. Mais la compagnie souffre d'une baisse continue de sa production de brut.

Le géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a annoncé ce jeudi matin une hausse de 60% de son bénéfice net du quatrième trimestre 2007, à 8,467 milliards de dollars. En données ajustées à coûts courants d'approvisionnement (CCS), l'augmentation est de 11%, à 6,7 milliards de dollars.

Simultanément, la production a diminué de 5,7% à 3,436 millions de barils équivalent pétrole par jour. C'est donc la nouvelle flambée des cours pétroliers, ainsi que des gains exceptionnels, qui ont compensé le tassement de la production.

Le bénéfice CCS, qui exclut les variations de la valeur des stocks de carburants, inclut des gains exceptionnels d'un montant de 963 millions de dollars. Hors exceptionnels, le bénéfice net CCS s'inscrit à 5,74 milliards de dollars au quatrième trimestre, à comparer avec un consensus de 6,1 milliards de dollars.

Le bénéfice net CCS de l'ensemble de l'exercice 2007 ressort à 27,6 milliards de dollars (18,55 milliards d'euros).

C'est la cinquième année de suite que le volume de production de Shell s'inscrit en recul. Sur l'année 2007, la production moyenne a reculé de 4,6% à 3,32 millions de barils équivalent pétrole par jour, contre 3,47 millions l'année précédente. Shell a souffert l'année dernière de la diminution de sa part dans le champ pétrolier Sakhalin-2 en Russie, ainsi que des attaques qui ont sérieusement perturbé la production de ses champs au Nigeria. Dans ce pays, la production du groupe a été divisée par deux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :