Contraction de l'activité dans les services en juin dans la zone euro, mais hausse des ventes de détail en mai

L'indice des directeurs d'achat du secteur des services est tombé à 49,1, au plus bas depuis juin 2003. La croissance dans le secteur des services a ralenti en France et en Allemagne, l'activité s'est contractée en Italie et en Espagne. En revanche, les ventes de détail ont progressé plus que prévu en mai

L'activité du secteur des services dans la zone euro s'est contractée encore plus que prévu en juin, sous le coup notamment d'un nouveau plus bas historique touché par l'Espagne, selon l'indice définitif RBS/Markit des directeurs d'achat publié ce jeudi. L'indice est tombé à 49,1 le mois dernier, au plus bas depuis juin 2003, alors que l'estimation flash avait été de 49,5 et que les économistes restaient en moyenne sur cette estimation.

L'indice est ainsi juste en dessous de la barre des 50 qui sépare l'expansion de la contraction de l'activité. Il était à 50,6 en mai et à 58,3 en juin 2007.

Cet indicateur devrait être pris en compte par la Banque centrale européenne (BCE), qui réunit son comité de politique monétaire ce jeudi à l'issue duquel elle devrait vraisemblablement relever ses taux de 25 points de base, à 4,25%. Ce tour de vis monétaire est destiné à juguler une inflation record mais ne constituera certainement pas un soutien à une croissance de la zone euro qui donne des signes d'essoufflement.

L'enquête auprès des directeurs d'achats des sociétés de services, banques, hôtels et autres agences de voyages, montre que la croissance a ralenti en France (à 50,1, après 50,5 points en mai) et en Allemagne, tandis que le secteur en Grande-Bretagne, en Espagne et en Italie reste en contraction. La composante des anticipations est tombée à un plus bas depuis novembre 2001, à 55,9, tandis que celui des prix acquittés a atteint un plus haut depuis octobre 2000, à 65,7.

Une autre statistique concernant la zone euro est tombée ce matin: celle des ventes de détail qui sont nettement meilleures que prévu. Elles ont progressé de 1,2% en mai (après une chute de 0,6% en avril) et de 0,2% sur un an.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.