Démission surprise du Premier ministre japonais

En forte baisse dans l'opinion, Yasuo Fukuda a remis sa démission ce lundi. Le nouveau Premier ministre, que le PLD au pouvoir va devoir désigner rapidement, devra s'attaquer au ralentissement économique en cours.

Le Premier ministre japonais, Yasuo Fukuda, a annoncé sa démission ce lundi soir lors d'une conférence de presse. "J'ai décidé de démissionner aujourd'hui. Nous devons nous mettre en ordre de marche pour affronter une nouvelle session parlementaire", a déclaré Yasuo Fukuda, prenant de cours les observateurs.

Arrivé au pouvoir en septembre 2007, auréolé alors de 60% d'opinions favorables, Yasuo Fukuda a vu rapidement s'effondrer sa popularité. Il a dû affronter depuis l'opposition résolue du Parti démocrate du Japon (PDJ, centre), qui contrôle la chambre haute du parlement.

Le parti libéral-démocrate de Yasuo Fukuda (PLD, droite, au pouvoir) reste majoritaire à la chambre basse du parlement. Yasuo Fukuda a annoncé que son successeur serait choisi au sein du PLD lors d'une élection. Le nouveau numéro un du PLD deviendra automatiquement Premier ministre.

Le nouveau Premier ministre devra s'attaquer d'urgence au ralentissement économique que subit l'archipel. Vendredi, le gouvernement a annoncé un programme de relance de 73 milliards d'euros pour soutenir la croissance qui reste morose. L'inflation a atteint 2,4% en juillet, les dépenses de consommation ont marqué le pas pour le cinquième mois consécutif en glissement annuel, mais les ventes au détail ont poursuivi leur hausse.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.