Les marchés rebondissent sur un espoir de baisse des taux de la Fed

 |   |  504  mots
Wall Street a rebondi nettement lundi soir, les investisseurs anticipant une nouvelle baisse des taux de la Fed, qui tient sa réunion à partir de ce mardi. Du coup, les marchés asiatiques reprennent des couleurs ce matin, après avoir fortement baissé lundi.

Après une journée noire lundi, les marchés asiatiques reprennent des couleurs ce mardi matin. A Tokyo, l'indice Nikkei a clôturé en hausse de 2,97%, à 13.478 points, après une lourde chute de 3,97% la veille. A la mi-séance, l'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong gagnait 2,26%, après une chute de plus de 4% lundi en clôture. Kuala Lumpur gagnait 0,35%, Jakarta 1,48% et Bangkok 1,49%.

En clôture, l'indice Kospi de la Bourse de Seoul s'est apprécié de 0,66%. Manille a progressé de 0,65% et Taïpeh de 1,21%. La Bourse de Nouvelle-Zélande s'est en revanche repliée de 0,17% et à Sydney, où le marché était fermé lundi lors de la dégringolade généralisée des marchés asiatiques, l'indice S&P/ASX200 a chuté à retardement de 2,45%.

Vers 7h30, l'indice composite de Shanghaï était lui en faible hausse de 0,19%. Il avait terminé lundi sur un spectaculaire plongeon de 7,19%, aux incertitudes économiques mondiales s'ajoutant les intempéries qui perturbent actuellement les transports et l'approvisionnement électrique en Chine.

De son côté, l'indice Sensex de Bombay s'affichait en petite progression de 0,31% et le Straits Times de Singapour prenait 0,57%.

C'est Wall Street qui a sauvé le change d'une mauvaise journée boursière lundi en terminant sur un net rebond. Le Dow Jones a gagné 1,45% à 12.383 points et le Nasdaq a pris 1,02% à 2.349 points. L'indice élargi Standard and Poor's 500 a progressé quant à lui de 1,75% à 1.353 points.

La chute des ventes de logements neufs aux Etats-Unis a alimenté les spéculations sur une nouvelle baisse marquée des taux d'intérêt de la Fed. Ce nouveau signe du marasme de l'immobilier américain renforce les investisseurs dans leur conviction que la banque centrale n'aura d'autre choix que d'assouplir encore fortement sa politique monétaire pour stimuler l'économie.

"Il y a des achats réalisés en prévision de la décision de la Réserve Fédérale", a ainsi indiqué Mace Blicksilver, analyste de Marblehead Asset Management. "De mauvais chiffres publiés sur les ventes de logements ont nourri les attentes d'une nouvelle baisse par la Fed de ses taux d'intérêt d'encore un demi-point de pourcentage", a renchéri de son côté Al Goldman, analyste d'AG Edwards.

Une semaine après avoir déjà baissé en urgence son principal taux d'intérêt directeur de 0,75%, la Fed tient à partir de ce mardi une réunion sur ses taux. La décision doit être connue mercredi.

"Même si les baisses de taux prennent du temps avant d'avoir un impact sur l'économie, de l'ordre de six mois, la Fed a besoin de continuer d'approvisionner le système en liquidités pour soutenir l'économie, alors que nous n'avons pas encore constaté une chute du marché du travail", a jugé Kevin Giddis, analyste de Morgan Keegan.

Le rapport mensuel sur l'emploi américain, attendu vendredi, devrait d'ailleurs permettre de juger de la résistance ou non du marché du travail, l'un des meilleurs indicateurs qui soit de l'état de l'économie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :