Publicis rachète PBJS, une agence américaine de marketing numérique

 |  | 258 mots
Publicis, quatrième groupe mondial de communication, vient d'annoncer ce mercredi l'acquisition de PBJS, une agence américaine de marketing numérique et communication stratégique, pour un montant non indiqué.

Pour Publicis, le publicitaire français, rentrée rime avec rachat. Le groupe vient d'annoncer, ce mercredi dans un communiqué, l'acquisition d'une agence américaine, PBJS, notamment spécialisée en communication numérique, stratégique et événementielle. Le groupe n'a en revanche pas révélé le montant de l'opération (Retrouvez le communiqué de Publicis sur cette acquisition en cliquant ci-contre à droite dans la rubrique : "pour aller plus loin").

D'après le communiqué, PBJS conservera son indépendance opérationnelle et son fondateur et patron, Bob Bejan, continuera d'assurer le management et le développement de l'agence. Toutefois, l'agence sera intégrée au réseau de Publicis Events Worldwide.

Parmi les contrats de PBJS, celui à long terme avec Microsoft, couvrant la production de nombreux événements tant internes qu'externes. D'ailleurs, le vice-président du marketing du géant de l'informatique, Mich Mathews, cité dans le communiqué, déclare à l'occasion de ce rachat: "nous félicitons PBJS pour son intégration dans Publicis Groupe. Voilà maintenant plusieurs années que nous travaillons avec PBJS (...) Et PBJS continuera à être un partenaire de valeur grâce à son expertise dans ces domaines".

Mais l'agence a aussi des contacts avec des marques des télécoms et de l'informatique comme AT&T et Intel, mais aussi entre autres avec la distribution, comme Séphora, etc.

Une acquisition dont se réjouit aussi Bob Bejan pour qui "c'est un tournant significatif car il prouve la validité de notre modèle économique et élargit notre champ d'intervention au niveau mondial".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :