Pas de concentration bancaire immédiate en Allemagne, selon le patron de la LBBW

 |  | 231 mots
Lecture 1 min.
Le patron de cette banque qui a volé au secours de la SachsenLB à cause de la crise du subprime, prévoit des mouvements dans les établissements financiers régionaux outre-Rhin plutôt pour la fin 2008

Les banques publiques allemandes ont été plus touchées que prévu par la crise du subprime, ces prêts immobiliers à risque aux Etats-Unis, auxquels étaient adossés de nombreux produits financiers achetés par la plupart des établissements financiers de la planète, notamment outre-Rhin.

Ainsi, la banque germanique spécialisée dans le financement des PME, IKB, a failli connaître la faillite et a dû être sauvé de justesse par les autres banques allemandes à commencer par l'établissement financier public KfW, bras armé de l'Etat (un peu comme la Caisse des dépôts en France) qui s'en est d'ailleurs trouvé fragilisé.

Mais la SachsenLB, la banque semi-publique du Land, l'Etat-région, de Saxe, a aussi piqué du nez et dû être secourue par la banque LBBW.

Pour autant, le patron de cette dernière, Siegfried Jaschinski, estime dans un entretien au quotidien économique Handelsblatt, partenaire de la Tribune, que la consolidation du secteur des banques publiques allemandes n'est pas à attendre avant fin 2008 : "Il faut attendre des avancées concrètes chez les banques régionales seulement fin 2008".

Avant cette crise du subprime, LBBW avait plutôt prévu de se marier avec ses homologues BayernLB et WestLB. Cette dernière, également en difficultés, a aussi finalement amorcé un nouveau projet d'union avec l'annonce de discussions avec une autre banque publique, la Helaba, sur un éventuel rapprochement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :