Havas : forte croissance organique au premier semestre

 |   |  301  mots
Le chiffre d'affaires du groupe de publicité progresse de 3,6%, affichant une solide croissance organique de 8%. Havas compte sur cette bonne performance pour faire face à un contexte économique plus difficile en fin d'année.

Après les résultats de Publicis jeudi, c'est au tour d'Havas de publier ce vendredi son chiffre d'affaires pour le premier semestre. Le deuxième groupe publicitaire français a enregistré sur la période un chiffre d'affaires en hausse de 3,6% à 755 millions d'euros, affichant une croissance organique record selon le groupe. Celle-ci atteint 8%, supérieure à celle enregistrée en 2007 de 7,1%. Sur le seul deuxième trimestre, la croissance organique est de 8,4%.

Le groupe précise dans un communiqué avoir été toutefois pénalisé "par l'accentuation d'un euro fort". A taux de change constants, la croissance organique, indicateur-clé dans le secteur publicitaire, aurait été de 10,6%.

Par zones géographiques, Havas affiche une croissance organique de 8,1% en Europe au premier semestre, avec un chiffre d'affaires de 448 millions d'euros, notamment grâce à l'Europe du Sud (Espagne et Portugal) et à l'Europe de l'Est (Russie et Hongrie). Sur la même période, en Amérique du Nord, la croissance est de 6,4% avec 234 millions d'euros de ventes.

Pour le reste du monde, l'Asie-Pacifique reste un moteur de croissance pour Havas, avec une croissance de 11,4% avec 73 millions de chiffres d'affaires. Le groupe précise tout de même que la perte du contrat pour le budget publicitaire de Dell "impactera cette région à partir du second semestre".

Par ailleurs, le groupe a engrangé pour 1,113 milliard d'euros de nouveaux contrats sur le premier semestre, en baisse de plus de 10% par rapport à la même période l'an passé.

Havas, qui publiera ses résultats semestriels le 28 août, reconnait que le reste de l'année sera plus difficile. "Nous nous préparons désormais pour un contexte économique fragilisé et notre performance, qui dépasse nos prévisions, nous conforte sur notre capacité de réaction", a déclaré le directeur général Fernando Rodes Vila.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :