Bruxelles ouvre une enquête sur l'alliance British Airways-American Airlines-Iberia

 |   |  248  mots
Les services européens de la concurrence ont ouvert ce vendredi une enquête sur un projet d'alliance entre les compagnies aériennes British Airways, Iberia et American Airlines, sur le marché des vols transatlantiques.

Le projet d'alliance entre British Airways, Iberia et American Airlines sur le marché des vols transatlantiques est-il conforme aux règles européennes de la concurrence? C'est la question à laquelle veut répondre Bruxelles, qui ouvre une enquête.

Les compagnies aériennes britannique, espagnole et américaine sont déjà alliées au sein du réseau Oneworld, mené par British Airways, concurrent de Star Alliance (emmenée par l'allemande Lufthansa) et de SkyTeam (autour d'Air France/KLM). Le 14 août dernier, elles ont annoncé le projet d'approfondir leur alliance en alignant les horaires de leurs liaisons dans le but de faciliter les correspondances et en multipliant le partage de codes, qui permet à un transporteur aérien de vendre des sièges à son nom sur des vols opérés par d'autres compagnies.

Les trois compagnies avaient indiqué à l'époque vouloir demander un accord d'"immunité antitrust" aux autorités européennes et américaines de la concurrence, faisant valoir que Star Alliance et SkyTeam l'avaient déjà obtenu.

La compagnie Virgin Atlantic, par la voix de son président Richard Branson, s'est félicité dans un communiqué de l'ouverture de l'enquête, répétant que cette alliance, si elle voyait le jour, céerait un "monopole monstrueux", qui contrôlerait presque la moitié des créneaux d'atterrissage et de décollage à Heathrow, et opèrerait entre 63% et 80% des vols entre cet aéroport londonien et d'importantes villes américaines comme New-York, Chicago, Boston ou Miami.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :