600 millions d'euros de charges exceptionnelles pour le distributeur Metro

Le distributeur allemand a subi de lourdes charges exceptionnelles au deuxième trimestre 2008 pour cause de restructuration. Mais il reste confiant sur son bénéfice d'exploitation de 2008.

A quelques jours de la publication officielle de ses résultats semestriels - prévue pour le 31 juillet au matin - Metro, numéro un allemand de la distribution prend les devants et annonce des nouvelles charges liées à sa restructuration. Metro a eb effet décidé de comptabiliser dans ses comptes la somme de 600 millions d'euros au titre de charges exceptionnelles. Et le groupe de préciser dans un communiqué, ce vendredi 25 juillet, que ses comptes du deuxième trimestre étaient touchés à cause de diverses restructurations.

Metro a également indiqué mettre en vente sa filiale de magasins de prêt-à-porter Adler. La chaîne exploite une centaine de boutiques en Allemagne, une quinzaine en Autriche et deux au Luxembourg. Metro a décidé de s'en séparer à cause d'un "développement médiocre dans un marché textile extrêmement difficile au premier semestre", selon le communiqué. De plus, au vu des difficultés de la chaîne, la valorisation d'Adler a été revue à la baisse, et les comptes du deuxième trimestre, dont le détail sera publié jeudi 31 juillet, font figurer une dépréciation de 312 millions d'euros, ainsi qu'une charge de 63 millions d'euros.

Une autre charge exceptionnelle, de 237 millions d'euros, est liée à la cession ou fermeture prévue d'ici 2010 de 27 supermarchés Real, explique Metro. La division Real, problématique car souffrant d'un problème d'image et de l'intégration de grosses acquisitions, doit être redressée d'ici 2010 sous la houlette du Français Joël Saveuse.

Parmi les autres chantiers en cours, Metro a annoncé en mars vouloir se séparer de sa division de grands magasins généralistes Kaufhof, mais les candidats ne se sont pour l'instant pas bousculés. Le groupe de Düsseldorf (ouest) opère également les magasins d'électronique Saturn et Media Markt et les hypermarchés Metro Cash & Carry, ses deux divisions les plus fortement internationalisées et les plus profitables.

Mais les perspectives de dividende de Metro pour 2008 ne devraient pas en être affectées. Le groupe maintient sa prévision d'une hausse de 6% à 8% de son bénéfice d'exploitation (Ebit), avant exceptionnels cette année, ce qui a permis à l'action de limiter la casse à la Bourse de Francfort. A 13H10 GMT, le titre perdait 2,17% à 37,42 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.