Avec la BCE, la Fed étend ses facilités de financement

 |   |  394  mots
Les mesures visent essentiellement à prolonger ou à étoffer les mesures techniques qui ont été décidées ces derniers mois pour lutter contre la crise du crédit.

La banque centrale américaine (Fed) a annoncé ce mercredi une nouvelle action concertée avec la Banque centrale européenne et la Banque nationale suisse pour étendre les facilités de crédit consenties aux banques dans le cadre de la lutte contre la crise du crédit.
Les mesures visent essentiellement à prolonger ou à étoffer les mesures techniques qui ont été décidées ces derniers mois pour lutter contre la crise du crédit.

D'une part la Fed va étendre jusqu'au 30 janvier 2009 les facilités consenties aux banques d'investissement, qui pourront accéder jusqu'à cette date à la fenêtre d'escompte de la banque centrale, qui est son guichet de refinancement d'urgence et est normalement réservée aux banques commerciales.

Les adjudications menées dans le cadre de sa nouvelle facilité TSLF (Term Securities Lending Facility), pour prêter à un groupe restreint de grandes banques avec une maturité de 28 jours, seront elles aussi prolongées jusqu'au 30 janvier.

Les enchères à destination des banques commerciales (TAF) seront elles aussi élargies: à compter du 11 août, la Fed mènera des adjudications à 84 jours (pour un montant de 25 milliards de dollars) en complément de celles déjà existantes, ayant une maturité de 28 jours. Les enchères menées toutes les deux semaines feront alterner les deux facilités.

De son côté la BCE, la Banque centrale européenne, a indiqué qu'à partir de la semaine prochaine, elle allait elle aussi lancer des opérations en dollars d'une durée de 84 jours, contre 28 jours seulement auparavant, selon un communiqué publié à Francfort.

La BNS, la banque nationale suisse, a indiqué qu'elle allait "mettre des liquidités en dollars (...) à la disposition du marché aussi longtemps qu'elle l'estimera nécessaire".
Pour permettre cette action concertée, la ligne de swap de la Fed avec la BCE a été portée à 55 milliards de dollars au lieu de 50 milliards, a précisé la Fed dans un communiqué. La ligne de swap avec la BNS reste inchangée à 12 milliards de dollars. Ces deux lignes resteront en place jusqu'au 30 janvier 2009.

Cette annonce n'est pas une surprise pour les analystes qui s'attendaient à une extension des mesures existantes. Les responsables de la banque centrale américaine ont en effet dit à plusieurs reprises ces dernières semaines les inquiétudes que leur inspiraient la fragilité persistante des marchés financiers et la frilosité des banques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :