La réforme de la formation professionnelle en débat le 10 juillet

 |   |  301  mots
Une nouvelle réforme de la formation professionnelle est sur les rails. Une conférence multipartie chargée de fixer les grandes lignes aura lieu le 10 juillet. Elle rassemblera des représentants du gouvernement, des syndicats, du patronat et des régions. Préparée par un groupe de travail présidé par Pierre Ferracci, PDG du groupe Alpha, cette conférence doit notamment distinguer ce qui dépendra de la loi de ce qui relèvera d'une négociation patronat-syndicats, prévue à l'automne. La réforme en tant que telle doit être annoncée à la fin de l'année. La dernière réunion de ce groupe de travail, mardi, s'est traduit par un "projet de document final" qui sera encore modifié en début de semaine prochaine. Un document provisoire du 13 juin avait fait la quasi unanimité contre lui, plusieurs membres du groupe ayant souligné leurs nombreuses divergences face aux pistes de réforme proposées.Pour la CGPME, le nouveau texte est encore "exagérément centré sur les mécanismes institutionnels et sur les circuits de financement". Elle dénonce notamment des "propositions qui programment rapidement ou de façon échelonnée la disparition de la contribution obligatoire de 0,9% des entreprises" pour financer les plans de formation. Le document fait plusieurs hypothèses en matière de financement: le maintien de l'obligation légale à 0,9% de la masse salariale, une transformation en "obligation conventionnelle" (par la négociation), ou encore une réduction à 0,4% de la masse salariale. Annie Thomas (CFDT) juge que le groupe de travail "souffre d'un problème de clarification des compétence entre l'Etat et les conseils régionaux". Elle note cependant "un progrès" dans l'idée d'"un droit à la formation différé" pour les jeunes sortis sans qualification du système scolaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :