Lait de croissance

Le fabricant de laits infantiles Mead Johnson constitue une cible idéale pour Danone ou Nestlé.
(Crédits : Tribune)

Le lait de croissance a de l'avenir. Les groupes d'agroalimentaire Danone, Nestlé ou bien encore Heinz pourraient bientôt se bousculer pour ingurgiter le fabricant américain de laits pour bébés Mead Johnson, estiment ce matin plusieurs analystes.

Le groupe pharmaceutique Bristol-Myers Squibb (BMS) vient en effet d'annoncer son intention de couper le cordon ombilical avec Mead Johnson, dont il détient 83 % du capital. Les parents veulent ce qu'il y a de meilleur pour leurs chères têtes blondes. Cela n'a échappé à personne, et surtout pas à Danone et Nestlé, qui, voici deux ans, ont respectivement mis la main sur le néerlandais Numico, spécialiste de la nutrition infantile, et pris une participation majoritaire dans la marque d'aliments pour bébés Gerber.

Le Français et le Suisse pourraient donc être tentés de remettre le couvert avec Mead Johnson. Claudia Lenz, analyste chez Bank Vontobel, en est si convaincue qu'elle estime que Mead Johnson pourrait être racheté pour 15 milliards de dollars. Un montant supérieur de 60 % à la capitalisation actuelle du groupe !

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.