Iliad, le prix de la liberté

 |   |  341  mots
(Crédits : Tribune)
La valorisation du groupe paraît bien refléter ses alléchantes velléités de conquête dans la téléphonie mobile.

Une nouvelle page s?ouvre pour le fournisseur d?accès haut débit. L?Arcep, l?autorité de régulation de l?industrie française des télécoms, vient d?octroyer la quatrième licence mobile de troisième génération, à Free Mobile, filiale d?Iliad. Ce dernier pourra donc se lancer au plus tard en 2012 à la conquête d?un marché qui avoisine aujourd?hui 45 milliards d?euros en France.

De l?avis général, l?opérateur, seul en lice sur l?appel d?offres, aurait pu difficilement passer à côté du précieux lot. Pourtant, son cours de Bourse n?intégrait a priori pas tous les effets positifs de la nouvelle. Du moins si l?on se fie au bond de 4% de l?action à la mi-journée. Peut-être parce que l?annonce survient alors que l?opérateur alternatif a montré, à l?image du premier semestre, sa capacité à générer d?importants cash flow nécessaires au financement de ses velléités de croissance dans la téléphonie mobile.

Nourrissant, au passage, l?espoir de le voir prendre un peu d?avance sur son plan de marche qui repose, notamment, sur des investissements de développement de 1 milliards d?euros sur huit ans dont 240 millions d?euros au titre du coût de la licence 3G. Le tout guidé par un modèle économique rentable. Car malgré une politique tarifaire agressive, Iliad estime pouvoir gagner de l?argent avec des parts de marché « largement en deçà de » 10%.

Ce qui constitue tout de même, plusieurs milliards d?euros de revenus potentiels. Toujours est-il qu?en intégrant la hausse d?aujourd?hui, la valorisation du groupe paraît bien refléter ces anticipations. Sa capitalisation s?élève à 4,5 milliards d?euros. C?est plus de deux fois le chiffre d?affaires attendu, par le consensus Bloomberg, à moins de 2 milliards d?euros cette année, et 6 fois le montant de ses fonds propres contre une moyenne de 1,8 pour le SBF 120.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :