ArcelorMittal peaufine sa formule

La scission de la branche acier inoxydable du groupe ouvre des perspectives de revalorisation de ses activités minières.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Tribune)

Le fait est suffisamment exceptionnel pour être noté. Jusque-là plombé en Bourse par sa forte exposition aux économies matures et par des pressions déflationnistes sur ses prix de ventes, Arcelor-Mittal suscite, de nouveau un certain entrain auprès des investisseurs. En incluant la hausse du jour, l?action s?est octroyée un bond de près de 6,5% sur la semaine alors que le Cac 40 a, dans le même temps, fait du quasi sur place.

Le marché accueille avec un certain enthousiasme les avancées du projet d?introduction de sa branche acier inoxydable. L?entité, rebaptisée Aperam, doit faire son entrée, simultanément sur les marchés Actions néerlandais, français et luxembourgeois dans le courant du premier trimestre. Selon une étude récente d?UBS, cette filiale, dont le chiffre d?affaires a atteint 4,2 milliards de dollars en 2009, pourrait être valorisée, dettes incluses, à 3,7 milliards de dollars, soit 6% de la capitalisation boursière d?ArcelorMittal. Le groupe a d?ailleurs lancé un plan de réorganisation des activités d?Aperam censée déboucher sur une augmentation des bénéfices de 250 millions de dollars entre 2011 et 2012.

Aujourd?hui, les opérateurs semblent moins sensibles aux enjeux financiers de l?opération qu?aux perspectives de revalorisation des actifs miniers qu?elle implique. Comme on a pu le constater avec Accor et la scission de ses activités hôtelière et ses métiers de services, la somme de deux entités séparées peut valoir davantage que diluées dans un ensemble. En l?occurrence, les investisseurs semblent miser sur une meilleure mise en valeur des actifs miniers d?Arcelor qui pourraient bénéficier d?un effet de rattrapage boursier. A titre d?illustration, les cours de BHP Billiton, Xsrata, Anglo American et Rio Tinto devancent en moyenne de près de 30 points celui d?ArcelorMittal depuis le début de l?année. De quoi espérer une année 2011 plus porteuse que la précédente.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.