Vacances : les Français déconnectent...connectés

 |   |  631  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Pour une majorité de Français il sera plus difficile pendant ces vacances de gérer la déconnexion que les connexions...A moins de se trouver dans un trou perdu. Une étude Regus révèle que plus de la moitié des Français projettent de travailler pendant leurs congés d'été.

Demandez à la cantonade, à vos collègues, à vos amis, quels sont leurs projets de vacances pour cet été, la réponse est quasi unanime : évacuer le stress en ne faisant...rien ou presque rien. S'agirait-il d'un v?u pieux ? Si l'on en croit une étude menée par Regus auprès de 16 000 personnes dans plus de 80 pays afin de savoir s'ils travailleront pendant leur break estival, la réponse est....oui ! Plus de la moitié des actifs français (58%) devraient consacrer plusieurs heures par jour à leur travail au lieu de se délasser, voire de se prélasser en famille et/ou entre amis. 44% de nos concitoyens prévoient ainsi de travailler de 1 à 3 heures par jour cet été durant leurs congés, 48% des actifs tous pays confondus. Et 14% des français accros au travail travailleront eux plus de trois heures par jour (20% au niveau mondial).

Plutôt dans les TPE-PME et dans les médias ou le marketing

Mais tous les actifs ne logent pas à la même enseigne. Les collaborateurs des TPE-PME sont 48% à affirmer qu'ils travailleront de 1 à 3 heures par jour pendant leurs vacances, contre 37% des salariés des grandes entreprises et 19% de ceux des moyennes entreprises. De même, 17% des salariés des TPE-PME travailleront plus de 3 heures par jour au cours de leurs congés, contre respectivement 7% et 4% de ceux des grandes et moyennes entreprises. Les collaborateurs exerçant dans le secteur des médias et du marketing sont 22% à dire qu'ils travailleront plus de 3 heures par jour pendant leur pause estivale. Ces pourcentages sont de 15% pour les salariés de la banque-assurance, de 14% pour ceux du conseil, et de 9% pour ceux des TIC.Il semblerait aussi que ceux dotés de climat favorable ne rechignent pas à mixer allègrement farniente et travail : 50% des toulousains et 48% des lyonnais travailleront jusqu'à 3 heures par jour pendant leurs vacances.

Les Français davantage connectés que les Anglais et les Allemands

Conséquence des connexions à temps plein où il est bien rare de ne pas céder à la tentation de jeter un ?il sur ses mails chaque jour. Mais certains travailleurs y voient aussi l'avantage de mieux gérer ainsi le stress du retour avec ses centaines de mail en attente...Le risque étant bien sûr de céder à la tentation de finir certaines tâches qui en découlent. Nombreux sont les Français qui resteront ainsi scotchés à leurs smartphones et leurs netbooks pendant leurs vacances : 39 % d'entre eux _37% à l'échelle mondiale_  déclarent qu'ils passeront des coups de fils et consulteront leurs e-mails, davantage connectés donc que leurs homologues anglais (25%) et allemands (10%), mais moins que les américains (42%).
En France, 43% des employés des TPE-PME ont affirmé qu'ils resteront connectés pendant leurs vacances, contre 32% de ceux des grandes entreprises et 23% de ceux des moyennes entreprises. En terme de secteur d'activité, les disparités sont grandes : 67% des collaborateurs exerçant dans les médias et le marketing resteront connectés, contre 41%, 38% et 33% de ceux de la banque-assurance, du conseil et des TIC.
A l'échelle locale, ce sont les Niçois qui consulteront le plus leurs e-mails et seront les plus nombreux à passer des appels professionnels (44%). Un pourcentage de 41% pour les Toulousains, 40% pour les Parisiens, 36% pour les Lyonnais et 33% pour les Strasbourgeois
Répondre, ne serait-ce qu'à une dizaine de mails, c'est déjà une heure pendant laquelle l'univers du bureau débarque toutes voiles dehors sur la plage. Quand ce n'est pas à la table du petit déjeuner familial...Finalement, pendant ces vacances, il sera plus difficile de gérer la déconnexion que les connexions...Reste à garder du temps pour les connexions avec le genre humain mais aussi avec son corps et ses sensations, si on veut un tant soit peu aborder la rentrée avec le sourire...
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :