Festival de la Roque d'Anthéron : du bonheur, rien que du bonheur

Jusqu'au 22 août, les plus grands pianistes du moment sont réunis en ce lieu mythique où les cigales le disputent aux notes. Le programme de cette 32 eme édition est riche. Plusieurs rendez-vous sont à ne pas manquer comme le concert avec Zhu Xiao Mei ou Nelson Freire.
Korobeinikov et le Quatuor Borodine / Leslie Verdet.
Korobeinikov et le Quatuor Borodine / Leslie Verdet.

Pas facile de déterminer précisément ce qui fait le charme du festival de la Roque d?Anthéron. Les cigales ? Les libellules ? Le soleil ravageur provençal qui vient mourir comme avec regret au moment où naissent les premières notes des concerts ? Le toucher des pianos finalement pas si mécontents que cela de profiter des senteurs des bois, des bignones et des lavandes et de se voir transportés-délicieux sacrilège ?- par les tracteurs du village ? Ou tout simplement le supplément d?âme dont sont pénétrés tous les musiciens en ce lieu magique ?
Cette 32eme édition du festival de piano de la Roque d?Anthéron ne déroge pas à la tradition. Comme à l?accoutumée, tous les plus grands pianistes du moment ont répondu présents pour fêter le plus noble des instruments. Comme à l?accoutumée, le programme est d?une grande richesse et variété permettant à tous les publics de profiter de ce moment de communion avec la musique. Edition où plane, légère et somptueuse, l?image sublimée et subliminale de Brigitte Engerer récemment emportée par la maladie.

Exceptionnel Léonard Schreiber

La nuit du samedi 4 août était consacrée à la musique de chambre. Au menu, des ?uvres de Mendelssohn et Franck dans la première partie et de Chostakovitch et Chausson dans la seconde. Pour interpréter ces morceaux d?éternité, le quatuor Modigliani avec Jean-Frédéric Neuburger au piano et le quatuor Borodine avec Léonard Schreiber en violon solo ainsi que Andrei Korobeinikov au piano. « Le quatuor est la pierre de touche du compositeur et n?y réussit pas qui veut », disait Chérubini en parlant du quatuor de Mendelssohn. Qu?il a pourtant composé à 18 ans, démontrant à l?envie une si incroyable maturité. Moment fort où la fougue des phrases musicales nous emmène au-delà des Alpilles.

Neuburger et le Quatuor Modigliani / Photo : Christophe Grémiot

Et que dire du Concert pour violon, piano et quatuor à cordes en ré majeur opus 21 de Chausson ! Oeuvre magistrale où la tristesse le dispute au lyrisme mesuré, véritable arc en ciel en plein orage, où les deux solistes instaurent une liaison endiablée avec le quatuor. Léonard Schreiber au violon solo est remarquable. Ce jeune virtuose de 27 ans fait vibrer et vivre son instrument avec une rare intensité. Tous les deux sont revenus à l?unité, cette unité primordiale que l?on recherche tous et qui nous rapproche de l?éternité. Il y a du lion, de l?agnelle, du miel et du piment d?espelette dans son jeu. Une savante recette au goûter tellement savoureux et envoutant. Il est clair que ce jeune artiste est promis à un très bel avenir et qu?il devrait rapidement briller sur toutes les grandes scènes mondiales.
Le festival n?est pas terminé pour autant. D?ici au 22 août, les amoureux du piano ont encore largement de quoi se régaler. A commencer par le concert prévu jeudi 9 août avec au programme les concertos pour un, deux, trois et quatre pianos de J.S Bach. Sont invités quatre pianistes russes : Evgeni Koroliov, Anna Vinnitskaya, Ljupka Hadzigeorgieva et Stepan Simonian. Ces concertos sont une pure merveille. Dynamiques, rythmés, ils ont d?ailleurs été écrits par le cantor pour être joués en plein air, dans les jardins de la propriété Zimmermann durant la saison chaude de Leipzig. Ils sont donc tout à fait adaptés à la température du parc du Château de Florans où joueront les musiciens en cette nuit du piano.

Carte blanche à Jacques Rouvier

Vendredi 10 août, les organisateurs du festival ont donné carte blanche à Jacques Rouvier. Celui-ci a demandé à plusieurs de ses amis pianistes de venir l?accompagner, comme David Kadouch ou Vahan Mardirossian. Au menu, des compositeurs romantiques comme Chopin, Brahms ou Schubert. Du 11 au 13 août, le trio Wanderer sera au Temple de Lourmarin pour interpréter l?intégrale des trios pour violon, violoncelle et piano de Beethoven. Un grand moment musical en perspective. Le dimanche 12 août, Aldo Ciccolini et Nicolas Angelich donneront notamment le concerto pour piano et orchestre de Camille Saint-Saëns. Le concert sera diffusé en direct par Arte. A ne pas manquer non plus, le 16 août, le venue de Zhu Xiao Mei pour interpréter plusieurs extraits du Clavier bien tempéré de Bach. Il n?est plus besoin de présenter cette artiste qui a tant de choses à nous dire et qui le dit si bien.
A noter enfin les deux concerts prévus avec le claveciniste Pierre Hantaï les 17 et 20 août où les compositeurs baroques seront bien logiquement à l?honneur. Final en guise d?apothéose : le dernier concert du 22 août sera donné par l?immense Nelson Freire qui jouera Beethoven (symphonie n°7) et Schumann (concerto pour piano). Ce proche de Martha Argeritch n?a plus rien à prouver. Pour notre plus grand bonheur d?ailleurs.

Festival de la Roque d?Anthéron
Jusqu?au 22 août
Réservations : 04.42.50.51.15
Internet : www.festival-piano.com

_______

LA ROQUE D'ANTHÉRON 2012 - ARTE
(émission diffusé 12 août 2012)

Au Festival de La Roque-d'Anthéron 2012, Bertrand Chamayou et Nicholas Angelich s'attelleront au Concerto pour deux pianos de Francis Poulenc, accompagnés par le Sinfonia Varsovia dirigé par Jacek Kaspszyk. Puis, Bertrand Chamayou interprétera le Concerto pour piano et orchestre n° 5, dit "L'égyptien", de Camille Saint-Saëns. Entre les deux concertos, l'orchestre jouera une oeuvre aux senteurs provençales, L'Arlésienne, suite pour orchestre n° 1 de Georges Bizet.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 10/08/2012 à 23:41
Signaler
Ce festival de la Roque d'Anthéron est une merveille. Une ode à la musique et à la nature. Nous sommes au paradis. Même si je préfère aussi le piano, il faut savoir que le violon peut également prétendre au titre d'instrument le plus noble, car son t...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.