Nouveau repli à la Bourse de Paris qui casse la barre des 2.700 points

 |   |  399  mots
Dans le sillage de la forte baisse à Wall Street lundi soir et sur les marchés asiatiques ce mardi, la Bourse de Paris ouvre dans le rouge. Le CAC 40 recule de 1,08% et passe sous les 2.700 points, à 2.698 points.

Saint-Gobain continue de reculer et perd encore ce matin 5,31% à 20,15 euros. C'est la plus forte baisse du CAC. Son actionnaire de référence Wendel recule aussi de 5,3% à 22,62 euros.

Les valeurs industrielles affichent également ce matin de très nets replis. Vallourec recule de 4,12% à 70,80 euros. Alstom laisse 4,29% à 35,12 euros ou encore  ArcelorMittal (-3,73%) à 15,50 euros.

Pour sa part, Alcatel-Lucent poursuit son repli entamé hier et cède encore 4,11% à 1,05 euro.

Le secteur financier est de nouveau attaqué ce matin, sur fond d'inquiétudes pour les banques américaines. L'assureur Axa est notamment en ligne de mire. Le titre cède 4,02% à 7,77euros. Le groupe serait candidat au rachat des activités Vie de l'américain AIG, selon l'agence Bloomberg. AIG est en effet en grande difficulté. L'assureur américain pourrait annoncer 60 milliards de dollars de pertes pour le seul quatrième trimestre et chercherait à obtenir une troisième aide de la part de Washington. Par ailleurs, le titre Axa souffre d'un fort abaissement d'objectif de cours de la part d'UBS.

Du côté des banques, Dexia continue de tomber à des plus bas historiques. L'action abandonne encore 1,76% à 1,67 euro. Les autres valeurs bancaires s'affichent en petite baisse.

Du côté des hausses, Suez Environnement progresse de 1,35% à 11,97 euros et signe la plus forte progression du Cac dans la matinée.

Vivendi est en hausse également de 0,3% à 18,50 euros, et ce malgré un abaissement d'objectif de cours de la part d'UBS. Le groupe de médias va recevoir 1,9 milliard d'euros de dédommagement de la part de la société polonaise Elektrim dans un litige datant de 2001.

Carrefour est lui à l'équilibre, à 26,54 euros. Selon la presse russe, le distributeur proposerait d'acquérir 75% de Seventh Continent.

Sur le reste du SDR, à noter également la nouvelle baisse de Nexity, après son plongeon de 10% hier. Le titre laisse encore 0,37% à 10,71 euros. Le marché attend ce soir la publication des résultats annuels de la foncière. Ce matin, les derniers chiffres du logement font apparaître une chute de 48% des ventes de logements neufs en France l'an dernier.

Pour finir,  un détour par les devises et les marchés pétroliers. Les cours du pétrole sont orientés à la baisse. Le baril de WTI s'échange contre 38,02 dollars. Le baril de Brent vaut, lui, 40,68 dollars. Sur le marché des devises, l'euro évolue toujours au dessus de 1,27dollar. 1 euro vaut 1,2749 dollar

(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :