La Bourse de Paris se maintient légèrement dans le vert

 |   |  377  mots
A mi-séance, le CAC est en hausse de 0,78% à 3.335 points avant l'annonce de la décision de politique monétaire de la BCE.

En hausse de 0,78% à 3.335 points à mi-séance avant l'annonce de la décision de politique monétaire de la BCE, l'indice CAC maintient sa progression.

Les valeurs défensives ont le vent en poupe. Sanofi-Aventis gagne 3,42% à 46,45 euros et signe la meilleure performance du CAC à la mi-séance. Pernod-Ricard prend 1,53% à 44,42 euros et Carrefour progresse de 0,6% à 32,56 euros.

 

Axa gagne 2,7% à 14,43 euros. Cheuvreux a relevé sa recommandation sur l'ensemble du secteur de l'assurance. Hors CAC 40, Euler Hermes bondit de 11,5% à 49,55 euros.

Le reste du secteur financier évolue dans le vert, à l'exception de Dexia. La banque franco-belge est un peu à la peine après sa forte hausse des deux derniers jours. Le titre recule de 0,8% à 5,36 euros.

EADS gagne 1,4% à 11,67 euros. Sa filiale Airbus a été contactée tout comme Boeing par United Airlines pour un appel d'offre concernant 150 appareils selon le Wall Street Journal. Le montant de la future commande est estimé à plus de 10 milliards de dollars.

 

Total reprend 1,5% à 41,22 euros. Le groupe pétrolier, qui est également la première capitalisation du CAC, a annoncé la découverte d'un important gisement de gaz en Colombie.

 

Du côté des baisses, Air France-KLM subit le plus fort repli du CAC à la mi-séance. Le titre s'échange contre 10,90 euros en baisse de 1,8%. L'association internationale du transport aérien est très pessimiste pour les mois à venir dans le secteur.

 

STMicroelectronics est également mal orienté et perd 1,2% à 5,30 euros. Le titre de la SSII CapGemini recule pour sa part de 1,3% à 26,44 euros.

 

Peugeot abandonne 0,9% à 21,50 euros. Le titre est pénalisé par la dégradation de la recommandation de Deutsche Bank.

 

France Télécom est également mal orienté et cède 1,26% à 16,10 euros. Et Danone abandonne 1% à 32,90 euros. Les deux titres ne profitent pas de leur caractère défensif.

 

Hors CAC 40, Club Méditerranée recule finalement de 2,2% à 9,54 euros sur des prises de bénéfices.

 

Beneteau cède 4,5% à 9,10 euros. Les marchés n'apprécient pas le départ du directeur financier du groupe.

 

Pour finir, comme d'habitude, un détour par les marchés pétroliers et les devises. Les cours du brut remontent. Le baril de WTI américain et celui de Brent de la mer du Nord s'échangent tous les deux contre 67dollars tout rond. Côté devises, l'euro retombe à 1,4144 dollar.

 

(également disponible en vidéo)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :