Nouvelle baisse à Wall Street après des statistiques américaines mitigées

 |   |  634  mots
Les places américaines terminent dans le rouge après des statistiques américaines sur la construction en hausse et sur la production en baisse. A la clôture, le Dow Jones perd 1,25% à 8;504 points, le Nasdaq cède 1,11% à 1;796 points, le S&P 500 chute de 1,27% à 911 points.

Wall Street termine une nouvelle séance dans le rouge, après une ouverture dans le vert. Au lendemain d'une forte baisse, et après la publication de statistiques américaines mitigées, les marchés sont restés moroses mardi. A la clôture, le Dow Jones perd 1,25% à 8.504 points, le Nasdaq cède 1,11% à 1.796 points, le S&P 500 recule de 1,27% à 911 points.

Les mises en chantier de logement ont augmenté de 17,2% en mai, à un rythme annuel de 532.000 unités, contre 490.000 attendus. Le nombre de permis de construire a progressé de 4% à 518.000 unités. Les analystes tablaient sur 500.000 unités. Il s?agit de la plus forte hausse depuis juin 2008. Mais les prix à la production n?ont rebondi que de 0,2% le mois dernier, alors que le marché attendait 0,6%. Et la production industrielle a encore reculé, -1,1% en mai.

Les valeurs de l'énergie peinent à reprendre pied après leur repli de la veille, même si les prix du pétrole sont en hausse mardi. Deux des trois géants pétroliers sont en baisse. Exxon Mobil perd 1% à 72,07 dollars et Chevron Corporation cède 1,29% à 70,16 dollars. ConocoPhillips qui brandit la menace d'une crise pétrolière est stable à +0,56% à 43,35 dollars.

Ailleurs, Best Buy perd 2,85% à 37,56 dollars. Le premier distributeur américain d?électronique grand public a annoncé, une baisse de 6,2% de ses ventes à périmètre comparable au premier trimestre, affecté par la crise économique. Son bénéfice net chute de 14,5% à 153 millions de dollars. Mais le bénéfice ajusté est supérieur aux attentes, à 36 cents par action, contre 34 cents prévus.

Tyco Electronics lui gagne 9% à 21 dollars. Le fabricant de composants électroniques a relevé ses prévisions pour le troisième trimestre, grâce à la hausse de son chiffre d?affaires dans les composants électroniques et les télécoms sous-marines. Le groupe table désormais sur un profit ajusté compris entre 10 et 17 cents, contre les 1 à 6 cents prévus avant. Son chiffre d?affaires pour la période est désormais estimé entre 2,45 et 2,55 milliards de dollars, contre 2,35 et 2,45 milliards de dollars prévus auparavant.

Microsoft prend 1,96% à 23,88 dollars. Le numéro un mondial des logiciels a annoncé qu?il voulait doubler ses ventes en Russie dans les trois prochaines années. Pour cela, il va y promouvoir ses logiciels.

Adobe Systems augmente de 0,66% à 29,01 dollars. L?éditeur de logiciels a annoncé qu?il allait faire payer, par un abonnement allant de 14,99 à 39 dollars par mois, l?utilisation en ligne de l?application Acrobat.

Sun Microsystems cède 0,11% à 9,27 dollars. Le groupe informatique américain, en cours de rachat par Oracle, abandonnerait son projet de développement d?un nouveau processeur pour serveur, selon le New York Times. Il espérait, grâce à ce projet ?Rock? acquérir un avantage concurrentiel vis-à-vis d?IBM.

Du coté des télécoms, Barclays a abaissé son avis sur le secteur américain des télécoms de ?positif? à ?neutre?. La banque britannique estime que la croissance du secteur pourrait être inférieure à celle du marché pendant un certain temps. AT&T perd 0,89% à 24,41 dollars. Barclays a passé le groupe de ?surpondération? à ?pondération en ligne?, ramenant son objectif de cours à 28 dollars, contre 34 dollars précédemment. Verizon Communications recule de 0,07% à 29,70 dollars. Barclays a abaissé son objectif de cours de 37 à 34 dollars.

Amgen progresse de 2,16% à 50,50 dollars. Le numéro un mondial des biotechnologies a vu sa recommandation passer de ?performance en ligne? à ?surperformance? chez Sanford C. Bernstein.

Lockheed Martin gagne 0,26% à 82,28dollars. Le groupe de construction aéronautique a déclaré qu?il avait des opportunités de vendre 100 à 200 chasseurs F-16S. En Inde, le groupe est aussi en compétition pour une grosse commande. 

Enfin, General Motors prend 6,35% à 1,34 dollars. GM Europe a déclaré avoir signé un accord préliminaire pour la cession de sa filiale Saab au constructeur suédois de voitures Koenigsegg.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :