Le titre Wendel chute après de mauvais résultats semestriels

 |   |  194  mots
La société d'investissement affiche un lourd déficit de 960 millions d'euros, principalement en raison de provisions pour dépréciations d'actifs, en particulier ceux concernant Saint-Gobain. A la Bourse de Paris, le titre a plongé de 7%.

Le résultat net de Wendel au premier semestre est en chute libre. D'un bénéfice de 314 millions d'euros en 2008, il est passé à un déficit abyssal de 959,8 millions d'euros. Ce sont principalement les difficultés de Saint-Gobain, dont il détient plus de 20%, qui ont plombé les comptes du groupe.

Les dépréciations d'actifs ont eu un impact négatif de 748,5 millions d'euros dans les comptes de Wendel au premier semestre, dont 705 millions d'euros pour Saint-Gobain seul. En outre, le groupe a enregistré des pertes de dilution engendrées par les augmentations de capital du spécialiste des matériaux de construction. Ces pertes se montent à 741,6 millions d'euros.

Dans ces conditions, pas étonnant que les plus-values de cession, notamment celles des activités pétrolières d'Oranje-Nassau et du bloc d'actions Bureau Veritas n'aient pas suffit, malgré le profit de 464 millions d'euros que ces opérations ont dégagé.

Le résultat net des activités, lui reste positif, à 61,8 millions d'euros, contre plus de 300 un an auparavant. L'actif net réévalué de Wendel s'élève lui à 37,2 euros par action.

A la Bourse de Paris, le titre a plongé de 7,04% à 32,93 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :