Wall Street ouvre en hausse

 |   |  770  mots
Les places américaines ont ouvert en légère hausse ce jeudi malgré les chiffres décevants des demandes hebdomadaires d'allocations chômage. Le Dow Jones progresse de 0,74% à 10.414 points, le Nasdaq prend 0,60% à 2.197 points et le S&P 500 gagne 0,39% à 1.104 points.

Wall Street s'inscrit légèrement dans le vert ce jeudi, poursuivant sur sa lancée de la veille malgré la hausse plus forte qu'attendu des inscriptions au chômage. Mais les marchés sont toujours soutenus par la faiblesse du dollar. Cette dernière a d'ailleurs soutenue les exportations en octobre, permettant une réduction du déficit commercial. La hausse des volumes échangés avec les principaux partenaires des Etats-Unis est par ailleurs considérée comme un signe de la conjoncture mondial s'améliore.

Vers 16 heures, le Dow Jones progresse de 0,74% à 10.414 points, le Nasdaq prend 0,60% à 2.197 points et le S&P 500 gagne 0,39% à 1.104 points.

Sur le front des statistiques, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage ont en effet augmenté davantage que prévu la semaine passée, avec 474.000 dossiers déposés contre 457.000 la semaine précédente. Les économistes misaient sur 460.000 inscriptions. La moyenne mobile sur quatre semaines, considérée comme plus représentative d'une tendance, a touché son plus bas niveau depuis le 27 septembre 2008. Elle est tombée à 473.750 la semaine passée, contre 481.500 la semaine précédente. Le nombre de chômeurs indemnisés a également reculé à 5,157 millions contre 5,460 millions la semaine précédente.

Du côté des valeurs, AOL recule 2,07% à 23,18 dollars pour sa première cotation à la Bourse de New York suite à la scission avec sa maison mère Time Warner. Après n?avoir pas réussi à vendre sa filiale Internet, rachetée à prix d?or en janvier 2000, le groupe de médias a décidé de verser un dividende à ses actionnaires sous forme de titre AOL. Ce dernier prévoit de supprimer 2.500 postes, soit un tiers de ses effectifs, afin d?économiser 300 millions de dollars sur trois ans. Time Warner s'adjuge pour sa part de 3,87% à 30,35 dollars, après avoir djéà grimpé de plus de 7% mercredi.

Sur le secteur financier, Citigroup progresse de 0,52% à 3,88 dollars. La banque de New York se dit en mesure de procéder au remboursement des 45 milliards de dollars d?aides publiques reçues dans le cadre du plan de soutien au secteur bancaire. Selon la chaîne d?informations financières CNBC, le groupe pourrait procéder à une augmentation de capital de 20 milliards de dollars. Une annonce pourrait intervenir dès ce jeudi. Mercredi, Bank of America (+0,45% à dollars) avait indiqué avoir finalisé le remboursement des fonds publics qu'elle a perçus.

Hershey prend 1,39% à 35,82 dollars. Selon le Wall Street Journal, le chocolatier américain devrait prendre une décision rapide sur le dossier Cadbury, sur lequel son compatriote Kraft Foods (-0,37% à 26,61 dollars) a lancé la semaine dernière une offre de rachat de 16 milliards de dollars. Le quotidien financier croit savoir que la direction du groupe pencherait pour le lancement d?une offre sur le confiseur britannique, malgré les craintes liées à l?endettement qui résulterait d?une telle opération. Plusieurs sources ont déjà fait état de négociations avec l?italien Ferrero et le suisse Nestlé en vue de former un consortium.

Au chapitre des résultats, Costco Wholesale a publié une très légère hausse de ses profits au titre de son premier trimestre, à 266 millions de dollars. Une performance conforme aux attentes des analystes. Le numéro un américain des magasins entrepôts a enregistré une progression de 6% de son chiffre d?affaires sur la période, à 16,92 milliards de dollars. C?est nettement moins bien que le consensus des marchés, qui misait sur des revenus de 17,31 milliards de dollars. Le titre gagne pourtant 0,20% à 58,78 dollars.

Ciena chute en revanche de 7,33% à 12,26 dollars après fait état d?une perte trimestrielle plus marquée que prévu pour le compte de son quatrième trimestre, à 27 millions de dollars. Par action et hors exceptionnels, ce déficit ressort à 12 cents, soit 5 cents de plus que les prévisions des opérateurs. En revanche, le chiffre d?affaires de l?équipementier réseaux a mieux résisté qu?attendu, tombant à 176 millions de dollars contre 168 millions escomptés.

Forte baisse également pour Eli Lilly, qui abandonne 3,56% à 35,26 dollars. Le groupe pharmaceutique n?a pas souhaité livrer des prévisions pour la période 2011-2014, période qui marquera l?entrée dans le domaine public de ses principaux médicaments. Pour 2010, le laboratoire mise sur un bénéfice par action compris entre 4,65 et 4,85 dollars, en ligne avec le consensus du marché qui s?élève à 4,74 dollars.

Enfin, Advanced Micro Devices (AMD) s?adjuge 0,68% à 8,77 dollars. Le numéro deux mondial des microprocesseurs a indiqué qu?il prévoyait de porter sa marge brute à plus de 45% en 2011 grâce à de nouveaux produits et à un nouvel accord de fabrication.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :