Citigroup recule après l'annonce du désengagement du Trésor

Le Trésor américain a confirmé ce lundi qu'il allait céder l'intégralité de sa participation de 27% dans la banque new-yorkaise avant la fin de l'année. Il possède 7,7 milliards d'actions ordinaires.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

L'Etat américain s'apprête à sortir du capital de Citigroup. Le département (ministère) du Trésor a confirmé ce lundi qu'il allait céder l'intégralité de sa participation de 27% dans la banque new-yorkaise avant la fin de l'année. Il possède 7,7 milliards d'actions ordinaires, obtenues lors des diverses injonctions de liquidités dans l'établissement au plus fort de la crise financière.

Le Trésor n'a pas précisé les modalités de ce désengagement, précisant qu'il agirait d'une façon "ordonnée" et progressive et que le montant et le calendrier dépendront "d'un certain nombre de facteurs". Selon la chaîne d'information financière CNBC, les cessions pourraient débuter le mois prochain après la publication des résultats du groupe. Elles représenteraient en moyenne entre 8 et 10% du volume d'échanges quotidien. La banque d'affaires Morgan Stanley comme conseil sur cette opération.

Cette annonce devrait rassurer les investisseurs qui redoutaient que l'Etat cède en bloc et avec une forte décote ses actions Citigroup. Une telle opération aurait fortement pesé le cours du titre, qui a déjà perdu près de 90% de sa valeur depuis les prémices de la crise financière. Il faut que l'établissement à accumuler les pertes, plombé notamment par d'importantes dépréciations d'actifs. Le Trésor avait dû injecter 45 milliards de dollars dans la banque, dans le cadre du plan de sauvetage du secteur financier (Tarp).

Pourtant, après avoir ouvert en nette hausse, le titre Citigroup perd près de 2% à Wall Street.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.