Wells Fargo et Citigroup ont remboursé le gouvernement américain

 |   |  315  mots
Les banques américaines Wells Fargo et Citigroup ont annoncé mercredi avoir remboursé l'aide octroyée par le gouvernement américain au plus fort de la crise financière.

Les banques américaines Wells Fargo et Citigroup ont annoncé mercredi dans des communiqués séparés avoir remboursé l'aide octroyée par le gouvernement américain au plus fort de la crise financière.

"Wells Fargo a remboursé les 25 milliards de dollars d'actions préférentielles" cédées au gouvernement américain en pleine crise contre son aide financière, "y compris un dividende de 131,9 millions de dollars". Selon le communiqué, "cela porte le total des dividendes payés au Trésor et aux contribuables américains à 1,441 milliard depuis l'émission des actions préférentielles en octobre 2008".

Le Trésor américain détient encore un bon de souscription pour environ 110 millions d'actions de Wells Fargo au prix d'exercice de 34,01 dollars par action. Pour rembourser le gouvernement, Wells Fargo a puisé dans "son excédent de liquidités" et a levé 12,25 milliards de dollars lors d'une augmentation de capital le 18 décembre, au cours de laquelle 489,9 millions d'actions ordinaires de la banque ont été vendues au prix de 25,00 dollar chacune, précise le communiqué.

La banque américaine Citigroup a également annoncé mercredi avoir remboursé 20 milliards d'aide et avoir mis fin à un accord de partage de pertes avec le gouvernement. L'ex-numéro un bancaire mondial avait annoncé lundi dernier un accord avec le Trésor pour lever 20,5 milliards de dollars en Bourse, puis rembourser 20 milliards de dollars d'aides gouvernementales.

Le groupe précise que "Le gouvernement a annulé 1,8 milliard de dollars de titres préférentiels qui faisaient partie de 7,1 milliards payés dans le cadre" du programme de partage de perte.

Le gouvernement détient toujours 5,3 milliards de dollars de titres préférentiels, des bons de souscription pour acquérir des actions ordinaires de Citigroup émises dans le cadre du plan de sauvetage ainsi que 7,7 milliards d'actions ordinaires, qu'il compte vendre en 2010, indique également le communiqué de la banque.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :