Une rumeur assassine sur l'Espagne fait plonger la Bourse de Paris

 |   |  222  mots
Le CAC 40 plonge ce mardi soir sous les 3700 points en recul de 3,4%. Les places boursières européennes, surtout celles des pays du Sud et de la France, piquent du nez car elles craignent une demande d'aide de l'Espagne auprès du FMI et une dégradation de la note de la dette hispanique. Deux rumeurs pourtant démenties.

Après la Grèce, l'Espagne ? C'est en tout cas la grande peur des marchés boursiers ce mardi. Une rumeur persistante, non confirmée mais non démentie, évoque une demande secrète de Madrid au FMI, le Fonds monétaire international, de... 280 milliards d'euros !

Ils s'inquiètent aussi d'une nouvelle dégradation de la note de la dette souveraine hispanique, récemment abaissée d'un cran par Standard & Poor's. Moody's et Fitch indiquent pourtant ne pas en avoir l'intention.

Qu'importe, les places européennes broient du noir, Paris perdant 3,4% en cette fin de journée et passe sous les 3700 points. Les autres places européennes, surtout des pays du sud, sont elles aussi très mal orientées. Athènes plonge de plus de 6%. La Bourse de Madrid dévisse de 4,65%, celle de Lisbonne de plus de 4% et Milan perd près de 3,5%.

Le contraste, saisissant avec la Bourse américaine, très bien orientée lundi grâce à de très bons chiffres sur la reprise économique aux Etats-Unis où la prévision de croissance a même été revue à la hausse par la Maison Blanche, est moins marqué ce mardi, les investisseurs américains commençant eux aussi à s'inquiéter des troubles dans la zone euro. Du coup, Wall Street a ouvert en très net recul.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :