Les syndicats grecs mobilisés contre le plan d'austérité du gouvernement

 |   |  544  mots
(Crédits : Reuters)
Demain mercredi, la Grèce devrait être paralysée par une grève générale lancée par les syndicats pour protester contre le plan d'austérité décidé par le gouvernement en échange de l'aide financière de l'Europe et du FMI. Les syndicats de la fonction publique ont entamé dès ce mardi une grève de 48 heures.

En Grèce, les deux grandes centrales syndicales du privé et du public - l'Adedy (public, 300.000 membres) et  la GSEE (privé, 1 millions d'adhérents) - ont appelé à une grève générale qui débutera demain mercredi. Les deux centrales avaient déjà appelé à des mouvements sociaux le 24 février puis le 11 mars, pour les mêmes motifs.

Les syndicats entendent protester contre le nouveau plan de rigueur adopté dimanche par Athènes en contrepartie d'une aide financière de 110 milliards d'euros sur trois ans de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI).

Dès ce mardi matin, l'Adedy a entamé l'épreuve de force en appelant fonctionnaires et enseignants à cesser le travail pour 48 heures. Plusieurs milliers de personnes sont ainsi descendues dans la rue.

Ce matin également, environ 200 militants du parti communiste KKE et de son émanation syndicale, le Pame, ont occupé le site très touristique de l'Acropole, à Athènes, où ils ont déroulé une banderole géante. "Peuples de l'Europe, soulevez-vous", pouvait-on y lire en grec et en anglais.

"Nous voulons envoyer un message dans toute la Grèce et dans toute l'Europe", a expliqué le député communiste Nikos Papaconstantinou, à la radio Flash."Des mesures qui éliminent les acquis sociaux sont prises dans toute l'Europe. Mais la colère populaire va venir à bout des organisations impérialistes", a assuré le député.

Pays paralysé

La grève des fonctionnaires devait paralyser les ministères et les municipalités. Quant aux hôpitaux, ils fonctionneront de façon limitée avec du personnel d'astreinte. Une grève dans l'aviation civile est également programmée ce mardi. Les liaisons intérieures seront très touchées. 42 vols domestiques sur Olympic Air et 17 sur Aegean Airlines ont été d'ores et déjà annulés. Olympic a aussi revu à la baisse sa programmation entre Athènes et Londres. 

Mercredi la situation s'annonce bien plus compliquée encore, notamment pour tous ceux qui ont prévu de se rendre en Grèce ou de quitter le pays. Tous les vols internationaux seront cloués au sol, les contrôleurs aériens devant participer à la grève générale. Enfin, les fédérations de commerçants ont appelé leurs membres à se joindre à la grève, mais les commerçants d'Athènes ont annoncé leur intention d'ouvrir leurs magasins.

Vote au Parlement jeudi

Les mesures drastiques engagées par le gouvernement prévoient la suppression des 13e et 14e mois de salaire dans la fonction publique, et des 13e et 14e mois de pension pour tous les retraités, compensées par des primes pour les plus bas revenus. Le projet de loi qui permettra leur application sera soumis au vote du Parlement jeudi. Il devrait être adopté facilement grâce à la majorité de 160 députés sur 300 dont dispose le parti socialiste. L'opposition de droite n'a pas encore fait savoir quelle ligne elle adoptera.

"Les mesures à effet immédiat sont le relèvement du taux principal de TVA de deux points, la hausse des taxes sur le pétrole, le tabac et l'alcool, les réductions supplémentaires des salaires de la fonction publique et les réductions des retraites" a précisé le ministère dans un communiqué.

 

 



 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/05/2010 à 4:27 :
La magie du capitalisme : Le fait q'une Nation éprouve des difficultés financières à régler une dette, emplifie ses difficultés! Pourtant ils ne produisent pas moins qu'il y a plusieurs mois? Ils ne créent pas moins de ''valeur" qu'il y a plusieurs mois. La spéculation sur les pertes m'a l'air d'être juteuse pour certains grands financiers et economistes...
a écrit le 04/05/2010 à 10:16 :
Ouais, quelle manifestent sil le veullent...mais voila...ce qui devait arriver arrive...les marche europeens plongent tous a cause de la grece...ah leurope quelle merveille!!!!!!!!!!

http://www.forexpros.fr/news/actualit%C3%A9s-forex/march%C3%A9s-europ%C3%A9ens-plomb%C3%A9s-par-les-probl%C3%A8mes-grecs:-ibex-35--3.39-8144
a écrit le 04/05/2010 à 9:43 :
Je voudrais savoir quel a été le processus ? comment il a été conduit ? par qui ? avec quel contrôle ? contrôle administratif, parlementaire, gouvernemental, mais aussi démocratique grec? contrôle externe par... europe ?banque mondiale? que sais-je encore. Je voudrais connaître les responsabilités. On ne creuse pas un trou pareil sans responsables. Je voudrais savoir si le même schéma peut se répéter ailleurs en Europe (sachant que je n'attache aucune crédibilité aux déclarations du personnel politique)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :