Wall Street repart nettement à la hausse

Après avoir réalisé en juillet leur meilleur mois en un an, les places américaines sont reparties de plus belle ce lundi.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Wall Street a débuté bien la semaine. Les marchés new-yorkais ont été portés par la bonne tenue de l'activité manufacturière aux Etats-Unis, ainsi que par les bonnes performances enregistrées par les banques européennes. A la clôture, le Dow Jones gagne ainsi 1,99% à 10.674 points, le Nasdaq s'adjuge 1,80% à 2.295 points et le S&P 500 progresse de 2,20% à 1.126 points.

Sur le front des statistiques, l'indice ISM des directeurs d'achats du secteur manaufacturier a moins reculé que prévu en juillet, passant de 56,2 à 55,5. les économistes s'attendaient à un indice de 54,1. Cette évolution traduit un léger ralentissement de la croissance de l'activité dans l'industrie, un indice de 50 représentant la frontière une progression et une contraction de l'activité.

Par ailleurs, les dépenses de construction ont très légèrement augmenté au mois de juin, affichant une hausse de 0,1% en rythme annuel. Les marchés redoutaient au contraire un deuxième mois consécutif de baisse, misant sur un repli de 0,8%. Cependant, ce chiffre reste à relativiser: le département du Commerce a fortement relevé l'ampleur de la baisse enregistrée au mois de mai, à -1% contre -0,2% en estimation initiale.

Du côté des valeurs, les grandes banques américaines profitent des bons résultats trimestriels publiés ce lundi par leurs homologues européennes HSBC et BNP Paribas. Bank of America progresse ainsi de 2,92% à 14,45 dollars, Citigroup s'adjuge 2,07% à 4,18 dollars et JPMorgan gagne 3,38% à 41,64 dollars. Les banques d'investissements Goldman Sachs et Morgan Stanley prennent respectivement 1,29% à 152,76 dollars et  2,52% à 27,67 dollars.

MetLife prend 1,57% à 42,72 dollars. Le premier assureur-vie américain a pourtant indiqué ce lundi que l'impact du rachat d'Alico, l'ancienne filiale d'assurance-vie étrangère d'AIG, sur ses résultats devrait être plus faible qu'initialement escompté. Le groupe n'attend plus qu'un gain compris entre 40 et 45 cents cette année, contre une précédente fourchette allant de 45 à 55 cents. MetLife va par ailleurs lancer une augmentation de capital portant sur 75 millions d'actions afin de financer l'acquisition d'Alico, dont le montant s'élève à 15,5 milliards de dollars.

Sur le secteur technologique, Intel progresse de 2,67% à 21,15 dollars, AMD s'adjuge 2,27% à 7,66 dollars et Texas Instruments prend 1,70% à 25,11 dollars. Les ventes mondiales de semi-conducteurs ont progressé de 0,5% en juin, selon la Semiconductor Industry Association (SIA). Le marché devrait continuer à croitre dans les prochains mois, mais à un rythme plus modéré en raison du ralentissement de la conjoncture économique mondiale. Cependant, la SIA maintient sa prévision annuelle, tablant toujours sur une progression de 28% des ventes sur l'ensemble de l'année.

Reaserch in Motion cède 0,96% à 56,98 dollars. Le fabricant canadien du Blackberry est pénalisé par la décision des autorités des Emirats arabes unis de suspendre une partie des services offerts par le smartphone. En cause: l'hébergement et la gestion à l'étranger des données envoyées par les utilisateurs qui induisent des "problèmes de sécurité". RIM devrait dévoiler ce mardi son dernier modèle, nouvelle tentative de réponse au succès de l'iPhone d'Apple.

AT&T et Verizon gagnent respectivement 2,64% à 26,62 dollars et 1,72% à 29,56 dollars. Les deux premiers opérateurs américains en téléphonie mobile préparent un partenariat visant à concurrencer les émetteurs de cartes de crédit en permettant à leurs clients de payer en utilisant la puce de leur téléphone, avance l'agence Bloomberg, citant trois sources proches du projet. Visa (-3,19% à 71,01 dollars) et MasterCard (-3,66% à 202,37 dollars) font les frais de cette annonce.

Au chapitre des recommandations, JPMorgan a relevé son conseil sur Coca-Cola, le portant de "neutre" à "surpondérer". L'intermédiaire met en avant la progression attendue des ventes du numéro un mondial des boissons non-alcoolisées, notamment aux Etats-Unis et en Europe. Un constat partagé par l'hebdomadaire financier  Barron's, qui estime, dans son édition de ce lundi, que le titre pourrait s'apprécier d'au moins 10% en un an. Coca-Cola en profite, progressant de 2,38% à 56,42 dollars.

Enfin, Ford grimpe de 3,13% à 13,17 dollars. Selon Barron's, le cours du deuxième constructeur automobile américain pourrait fortement progresser au cours des douze prochains mois, malgré la faiblesse du marché automobile et des incertitudes sur la conjoncture mondiale. Au deuxième trimestre, le groupe de Detroit avait très nettement battu les attentes des marchés, engrangeant sur la période 2,6 milliards de dollars de profits. En outre, Standard and Poor's a relevé de deux crans sa note sur la dette du groupe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.